LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse De Pratique sur une petite fille brulée au 2ème degré au niveau de l’omoplate droite

Compte Rendu : Analyse De Pratique sur une petite fille brulée au 2ème degré au niveau de l’omoplate droite. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  22 Janvier 2013  •  533 Mots (3 Pages)  •  965 Vues

Page 1 sur 3

Analyse de pratique 2

Introduction

Pour commencer, j’ai choisie cette situation en lien avec la compétence 3 car elle prenait en compte une jeune fille de 6 ans qui était stressé et ne parlait pas par timidité. Elle avait une brûlure du 2ème degré au niveau de l’omoplate droite et doit faire la réfection de son pansement tous les 2 jours et c’est la première fois qu’il se réalise. Toutefois, par son attitude repliée et la difficulté de l’infirmière à l’a convaincre à se mettre sur le côté il a fallu instaurer une relation de confiance avec l’enfant pour que le soin puisse se dérouler dans les meilleurs conditions possibles.

Phase descriptive

Tout d’abord, la situation se déroule dans la soirée. L’infirmière et l’aide soignante ont attendu la patiente toute la journée de 14h à 19h30. Cette jeune fille de 6 ans est arrivée avec sa mère et sa petite sœur. C’est une famille d’origine africaine et la maman parle peu le français et à du mal à le comprendre. La petite fille est installé sur le fauteuil, pendant que l’infirmière préparer le soin elle demande à quand remonte la dernière prise de doliprane. La maman semble ne pas comprendre l’intérêt du doliprane puisque la petite fille ne semblait pas plaintive. L’infirmière lui dit alors que même si la petite fille ne semble pas douloureuse c’est une brûlure récente et pour changer le pansement la douleur peut se faire ressentir. L’aide soignante donne donc du doliprane à la petite fille en lui indiquant bien que cela n’agira pas de suite mais avec le temps. Pour réussir à détourner l’attention de la petite fille vers quelque chose. C’est pourquoi, l’infirmière me demande d’aller chercher quelque chose pour occuper la jeune fille durant le soin. Je reviens avec un livre de Picsou et elle se tourne vers moi, je m’installe sur une chaise à sa hauteur et commence la lecture. Cela semble marcher et l’infirmière peut faire son soin dans de bonnes conditions.

Phase explicative

Il faut savoir que l’équipe soignante avait attendue toute la journée l’arrivée de la patiente pour la réfection de son pansement. La situation était donc assez tendue l’infirmière a fait remarquer que l’heure c’était l’heure et qu’il avait fallut ré organiser toute la journée de soins pour ça. Ensuite, le fait que le doliprane n’est pas été donné sous prétexte que la patiente ne semblait pas plaintive alors que la réfection du pansement ce déroulement ce jour ci.

Il a donc fallut trouver un moyen pour réussir à capter l’attention de la jeune fille pour qu’elle accepte de se tourner et que l’infirmière accède à son omoplate droite. La mère d’origine africaine ne comprend pas bien le français. La petite sœur est là et veut attirer l’attention sur elle, elle parle fort, elle chante, elle gazouille, sourit, … Il a donc fallut recentrer le soin sur la jeune patiente.

Conclusion

Une relation de confiance avec la petite fille a dû s’installer pour que le soin puisse se dérouler dans de bonnes conditions générales. Une mise au point à dû être faite avec la maman sur l’intérêt du doliprane, qu’il n’est pas seulement à utiliser

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (54.8 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com