LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse Pratique: donner le repas à un patient

Mémoire : Analyse Pratique: donner le repas à un patient. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  25 Octobre 2014  •  538 Mots (3 Pages)  •  706 Vues

Page 1 sur 3

Analyse pratique

Lieu

La situation ce passe dans un établissement d hébergement pour personnes âgées d’environ 80 résidents dont une unité de vie protégée séparée en deux secteurs. Ce lieu de vie protégé est fermé par un code ou une clé . Ce lieu de vie protégé accueille des personnes démentent, atteintes de la maladie d’Alzheimer et d’autres pathologies de démence. Ce sont des personnes déambulant ne sachant pas se retrouver et pouvant faire des fugues. Ces petites unités permettent aux résidents de mieux se repérer. Des activités occupationnelles sont mises en places afin de valoriser les résidents.

Situation

Lors de mon stage la première semaine je faisais mon roulement avec les aides soignants afin de découvrir le fonctionnement de l’EHPAD.

C’était lors du repas de midi je devais prendre en charge une résidente qui avait été transférait le jour même de l’unité de vie protégée vers la maison de retraite.

J avais lu dans les transmissions la texture du repas cette dame mangeait mixé et buvait les liquides normalement.

Il lui fallait une aide totale car elle souffrait de la maladie d Alzheimer et ne faisait aucun mouvement cohérents.

Je commençais donc à préparer dans une assiette à soupe, la soupe et une grosse culière.

Je m’asseyais à coté d’elle car sinon la personne ne voit pas notre visage et est agressée par un objet métallique descendant du ciel, passant devant ses yeux, venant cogner sa lèvre supérieure alors que normalement quand elle mange le premier contact est avec la lèvre inférieure.

J’essayais de faire manger la soupe a cette résidente mais elle bloquât la bouche aussi sec et impossible d’y introduire la culière. Je demandais donc conseil à l’aide soignante qui faisait manger une autre résidente a coté de moi. Elle ne connaissait pas non plus cette résidente et essaya comme moi sans succès de lui faire manger la soupe. Je pensais que peut être le passage de main pouvez être bénéfique a cette résidente mais cela n’a pas fonctionné.

Je décidais donc de changer de plat. Peut être n’aimait-elle pas la soupe tout simplement. ?

Je lui proposais donc le plat mixé. Je lui expliquais que c’était nécessaire de manger. J’essayais d’adapté mon dialogue à sa pathologie maladie d’Alzheimer.

Je prenais donc ma grosse cuillère afin d’y faire manger le plat principal. Mais même problème elle ne voulait pas ouvrir la bouche.

L’infirmière arrivant je lui demandais conseil. Elle me dit que parfois tapoter sur la lèvre inferieure pouvait provoquer le déclenchement de l’ouverture de la bouche. La résidente ouvrir la bouche mais juste une ou deux fois. Puis blocage à nouveau.

Je redemandais conseil à l’infirmière qui pris l’initiative de téléphoner à l’équipe de l’unité de vie protégée afin de voir si dans les transmissions il n’y avait rien a rajouter.

En fait la résidente avait pour habitude de boire la soupe dans un verre et de manger tout à la

...

Télécharger au format  txt (3.4 Kb)   pdf (55.7 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com