LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse De Pratique Professionnelle: réalisation d'une toilette en pédiatrie sur un enfant

Recherche de Documents : Analyse De Pratique Professionnelle: réalisation d'une toilette en pédiatrie sur un enfant. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  13 Juin 2015  •  660 Mots (3 Pages)  •  647 Vues

Page 1 sur 3

Contexte :

Durant mon stage en pédiatrie j’ai pu faire la toilette de l’enfant M. qui est un enfant atteint d’une bronchiolite. N’ayant jamais pratiqué de toilette sur un enfant, j’ai pu être accompagnée par une auxiliaire de puériculture.

Patient :

L’enfant M. est hospitalisé dans le service de pédiatrie depuis la veille au soir. M. est atteint d’une bronchiolite. Il est âgé de 1 mois, il est en chambre simple afin d’éviter toute propagation des micro-organismes pathogènes et de limiter la transmission croisée par goutelettes à d’autres enfants.

Situation :

Le lendemain de l’arrivée de l’enfant, j’ai eu l’occasion de lui donner un bain. Etant donné son jeune âge il ne peut pas répondre lui-même à son besoin de se laver. Je ne me sens pas très à l’aise car je n’ai encore jamais fait de soins techniques et aussi parce que je n’ai jamais fait de toilette à un enfant de cet âge là. J’avais pu déjà observer des auxiliaires de puériculture en faire mais je n’avais pas encore pratiqué. Dès le début de mon stage j’ai essayé de comprendre les soins qui étaient pratiqués dans le service comme les aérosols, les collecteurs d’urine… J’étais impatiente de pouvoir réaliser un soin technique mais aussi stressée. Une auxiliaire me montre sur un autre enfant afin de me rassurer et de me montrer comment procéder et elle me dit qu’elle sera là au besoin.

En arrivant dans la chambre de l’enfant M., je lui dis que je vais lui donner la douche, je regarde ce qu’il me manque afin d’éviter les nombreux allers-retours en dehors de la chambre. Je prends le nécessaire et j’entre dans la chambre. Je mets la présence et une surblouse pour limiter la propagation des micro-organismes dans le service et parce que je pratique un soin mouillant et souillant. Je prends l’enfant dans les bras, je le dépose sur le matelas à langer, je le déshabille et le lave puis je le rince et le sèche par tamponnement avec une serviette. Les pleurs de l’enfant ne me mettaient pas à l’aise, je ne savais pas comment le calmer et rendre ce soin agréable. Il se crispait ce qui rendait la toilette difficile.

L’auxiliaire qui était avec moi m’a aidé à structurer ma toilette en me faisant réfléchir sur celle-ci mais elle m’a aussi guidé dans les gestes à réaliser car le soin est différent d’un enfant à un autre.

Observation, questionnement :

Lors du soin, les pleurs de l’enfant m’ont perturbé. Il pleurait beaucoup, j’avais l’impression qu’il avait envie que j’arrête, que je le laisse tranquille. Ce soin était difficile pour lui, il n’aimait pas spécialement l’eau… Dès l’instant où je l’ai pris, il a pleuré et je n’ai pas pu le consoler ni moi ni l’auxiliaire. Le fait d’entendre l’enfant m’a déstabilisé dans les gestes que je devais faire notamment en ce qui concerne le respect de l’intimité.

En quoi mon stress a pu jouer sur le comportement de l’enfant ?

Fallait-il essayer d’autres méthodes pour consoler l’enfant, pour le rassurer ?

Mon stress a-t-il eu une répercussion sur les pleurs de l’enfant

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (62.3 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com