LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse De Pratique Professionnelle Sur La Communication En Psychiatrie

Dissertation : Analyse De Pratique Professionnelle Sur La Communication En Psychiatrie. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  21 Avril 2014  •  1 349 Mots (6 Pages)  •  4 610 Vues

Page 1 sur 6

ANALYSE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE N°2

« Communiquer, c’est la base d’un bon soin »

Mon stage s’est déroulé au sein du secteur fermé du service Tokani du département psychiatrique du CHPF, ce service accueille principalement des patients en urgence, agité, agressifs.

Ma situation se passe dans une chambre d’isolement du service, en compagnie d’un infirmier, d’une étudiante de deuxième année et du patient qui sera nommé Mr B. A J2 de son admission, on réalise un électrocardiogramme (ECG) prescrit par le médecin du service afin d’avoir des donnés initiaux concernant son état cardiaque avant toute administration de psychotropes.

L’Electrocardiogramme est un examen d’observation qui consiste à enregistrer l’activité électrique qui traverse le cœur.

L’infirmier me demande si j’avais déjà pratiqué ce soin, je lui répondis « oui, j’en ai déjà fait » ensuite il m’a dit : « ok, tu vas le faire pour Mr B ». Oui, je lui répondis, Il me dit alors : « on va voir le patient pour que tu lui demande son consentement par rapport au soin, et n’oublie pas de le lui expliquer ».

Mr B d’origine polynésienne est âgé de 17 ans, patient autonome ne présentant aucune pathologie somatique, mais présentant des troubles du comportement et admis en hôpital psychiatrique pour TS.

Représentation personnelle :

Dans un premier temps je me sentais en confiance par rapport au soin, puisque je l’ai déjà pratiqué lors de mon premier stage et aussi durant ce stage ci. La difficulté ici était le fait de prendre en charge un patient si jeune, cela me gênait. Et de plus, je pense que c’était un ami de mon petit frère, mais on ne se connaissait pas.

Description de la situation :

Avec l’infirmier et l’étudiante de deuxième année, on alla voir le patient et avant d’ouvrir la porte de la chambre qui était verrouillé l’infirmier me dit : « vas-y, montre-moi comment tu te débrouille », je lui répondis : « ok, on y va ». L’IDE me dit : « fait attention quand même, vas-y doucement, parce que encore ce matin il avait les ceintures de contention du fait de son comportement agressif d’hier. Voyant que M.B s’est calmé, je me dirigeai vers lui, annonça et lui expliqua le soin de façon à ce que ça le rassure (soin indolore et rapide). Ensuite je lui demandais si il voulait bien que ce soit moi qui le pratique, celui-ci étant d’accord je sortis de la chambre pour aller chercher ce dont j’avais besoin pour la réalisation de mon soin (l’appareil à Electrocardiogramme, les électrodes, les étiquettes de M.B.), l’IDE resta au seuil de la porte puis je revins pour commencer mon soin.

1) Tout d’abord j’identifie mon patient en vérifiant que les données sur les étiquettes correspondent.

2) J’installe Mr A dans la position décubitus dorsale, les bras le long du corps et je vérifie qu’il ne porte aucun objet métallique (montre, bijoux). Etant déjà torse nu, je lui place les électrodes sur les quatre membres inférieurs et supérieurs, ainsi que sur le thorax, et pendant que je place les électrodes il me dit en riant« c’est pour que je sois musclé ? » je lui répondis : « Euh, non… » et j’ai ris avec lui.

3) Ensuite je lui ai demander si il allait bien, il me dit « oui ça va merci », ensuite je continue de discuter avec lui : « ne t’inquiète pas pour l’examen, il n’y aucune douleur, tu ne sentiras rien, mais lorsque je vais mettre l’appareil en route, il ne faudra pas que tu bouges d’accord ? » il me dit alors : « pourquoi je ne dois pas bouger ? » moi : « c’est pour éviter d’avoir un mauvais enregistrement, donc pour avoir un tracé normale » il me regarda et me dit « ok, merci madame » je lui dit : « c’est normale, je dois expliquer ce que

...

Télécharger au format  txt (7.7 Kb)   pdf (95.1 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com