LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Accueil D'une Personne Dans Un Milieu De Soin.

Commentaires Composés : Accueil D'une Personne Dans Un Milieu De Soin.. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  4 Novembre 2014  •  862 Mots (4 Pages)  •  450 Vues

Page 1 sur 4

Accueil d’une personne - Entrée dans le lieu de soins -

J’ai assisté à une entrée de patient, il s’agissait d’une dame âgée de 87 ans. Cette dame a été envoyée aux urgences par son médecin traitant pour dyspnée à l’effort (essoufflement à l’effort). Une fois arrivée aux urgences elle a été transférée en service de cardiologie. Les brancardiers l’ont emmené dans sa chambre. Une fois dans sa chambre une infirmière vient la voir afin de faire le dossier ainsi que les examens d’entrée. Cette dame était accompagnée de son fils.

L’entrée se fait dans la chambre en compagnie du fils de cette dame. Pour constituer le dossier infirmier il faut tout d’abord poser des questions personnelles afin de remplir une fiche administrative (situation familiale, situation professionnelle, position juridique) ensuite on remplit une macro cible d’entrée on demande alors des informations sur la maladie de la personne, sur sa thérapeutique ( si elle a déjà un traitement ou pas), sur son vécu, sur son environnement (son lieu de vie, si la personne vie seule ou pas, si elle a des aides ou pas) et enfin sur son développement ( si elle est autonome ou pas, si elle a des allergies ou pas). Tour cela afin de connaitre au mieux la personne. Par la suite on établit un bilan d’autonomie c’est-à-dire que l’on questionne la personne sur comment elle mange, elle respire, elle s’habille, elle marche, elle parle… afin de savoir si le patient est autonome ou dépendant pour ajuster les soins. Cette dame était totalement autonome. Grace à ces informations on calcule l’échelle de Norton afin d’évaluer le risque d’escarre. Pour cela on additionne les critères (bon, mauvais, totalement mobile ou pas, éveillé ou semi-conscient, incontinent ou pas, alité ou ambulatoire etc…) attribués à chacun des 5 facteurs de risque (condition physique, mobilité, état mental, incontinence et activité). Si le score est de moins de 14 cela indique un risque élevé de développer une escarre. On donne ensuite au patient la possibilité de désigner une personne de confiance. Il s’agit d’une feuille à remplir ou l’on désigne une personne (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone) qui prendra les décisions à la place du patient si celui-ci est dans l’impossibilité de décider.

Avant de passer aux examens d’entrée, on vérifie l’identité de la personne en lui demandant son nom, son prénom et sa date de naissance. Une fois vérifié on met un bracelet au poignet du patient avec son identité. On fait ensuite une prise des constantes c’est-à-dire, prise de la tension, des pulsations cardiaques, du taux de dioxygène dans le sang et de la température. On demande ensuite si la personne a mal quelque part si oui sur une échelle de 0 à 10 ou cette douleur se situe-t-elle. Après avoir pris les constantes on les notes sur une fiche : surveillance des constantes que l’on place dans le dossier du patient. Cette fiche doit être remplie à chaque fois que l’on prend les constantes du patient. On réalise ensuite un électrocardiogramme qui permet d’enregistrer l’activité électrique qui traverse le cœur via des électrodes que l’on colle sur la peau. Le résultat une fois imprimé on le place dans le dossier au début. Par la suite on fait un bilan sanguin complet et on récupère les cartes de groupe.

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (72 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com