LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les règles d’hygiène et de sécurité d’un espace de travail

Commentaire de texte : Les règles d’hygiène et de sécurité d’un espace de travail. Recherche parmi 272 000+ dissertations

Par   •  12 Février 2015  •  Commentaire de texte  •  801 Mots (4 Pages)  •  498 Vues

Page 1 sur 4

Les règles d’hygiène et de sécurité d’un espace de travail

La sécurité et l’amélioration des conditions de travail

En 1973, le législateur consacre le concept de “conditions de travail” et crée l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT), dotant ainsi le ministère chargé du travail d’un instrument d’information et de conseil des entreprises.

La loi du 6 décembre 1976 pose le principe de l’intégration de la prévention des risques professionnels à l’ensemble des situations de travail : locaux de travail, machines et appareils, produits utilisés, mais également formation pratique à la sécurité de chaque salarié à son poste de travail.

Ces orientations se trouvent complétées par des mesures visant à développer la concertation sur la prévention et les conditions de travail :

• le dialogue dans la définition des politiques est renforcé et systématisé par la création du Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels (1976) qui assure la concertation avec les partenaires sociaux et auquel se substitue, en 2009, le Conseil d’orientation sur les conditions de travail ;

• la loi du 23 décembre 1982 crée le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) dans l’entreprise, instance représentative du personnel aux compétences élargies, qui remplace les anciens CHS. La loi permet également aux salariés de se retirer d’une situation de travail présentant un danger grave et imminent pour leur vie ou leur santé.

Les risques encourus par les personnel administratif

Pas besoin de travailler en usine ou sur un chantier pour se pencher sur la qualité de son environnement professionnel. Au bureau aussi, les conditions dans lesquelles vous passez la journée influent sur votre santé mais aussi sur l’efficacité. Là aussi, le corps et le cerveau ont besoin de confort pour donner le meilleur.

Température, luminosité, bruit... Voici un tour d'horizon des paramètres à vérifier pour travailler dans de bonnes conditions.

Le calme excessif empêche la tempête des idées

Travailler au milieu de bruits de chantier peut conduire à la crise de nerf. Pourtant, le silence absolu ne constitue pas nécessairement l'environnement parfait pour réfléchir. D'ailleurs, certains ne s'y trompent pas et choisissent de travailler en musique ou de se rendre à la cafétéria pour rédiger un dossier.

Pourquoi chercher le brouhaha ? D'après une chercheuse canadienne, Juliet Shu, qui s'exprime dans le Vacouver Sun, les bruits de fond évitent de se focaliser uniquement sur les sujets centraux et facilite la créativité.

Le manque de lumière déprime

Toutes les lumières ne se valent pas. Un accès à la lumière naturelle sur le lieu de travail améliore sans conteste le bien-être des salariés. Il permet au corps de réguler le rythme biologique, à être plus actif le jour que la nuit. Travailler non loin d'une fenêtre n'est-il pas instinctivement préférable

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (77.6 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com