LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation Dans quelle mesure la mise en scène d’une oeuvre théâtrale en constitue à sa manière une interprétation ?

Fiche de lecture : Dissertation Dans quelle mesure la mise en scène d’une oeuvre théâtrale en constitue à sa manière une interprétation ?. Recherche parmi 224 000+ dissertations

Par   •  13 Juin 2019  •  Fiche de lecture  •  1 485 Mots (6 Pages)  •  48 Vues

Page 1 sur 6

Dans quelle mesure la mise en scène d’une oeuvre théâtrale en constitue à sa manière une interprétation ?

Plan :

I - La mise en scène : Une interprétation du texte

Actualiser l’oeuvre

Changer de cadre spatio-temporelle

Modifier les registres

II - Les moyens dont dispose le metteur en scène pour interpréter le texte

Le choix des acteurs

Le choix des décors, costumes, accessoires

Le rythme

III - L’interprétation doit se mettre au service de l’auteur et de son oeuvre

Respecter le texte

Sinon il trahit l’auteur

I - La mise en scène : Une interprétation du texte

Le texte est unique, l’interprétation est multiple (chaque metteur en scène a une vision personnelle). Les choix du metteur en scène peuvent ainsi donner lieu à des adaptations inattendues ouvrant de nouvelles perspectives pour la pièce.

Actualiser l’oeuvre

La lecture d’un texte théâtrale est personnelle, chacun y perçoit quelque chose de différent et l’interprète différemment. Ainsi, le metteur en scène peut interpréter l’oeuvre sans en changer le sens, mais en l’actualisant. En la modifiant un peu, il lui redonne du sens, ce qui permet au texte de continuer à vivre au travers des siècles et d’assurer sa pérennité.

Ex : Richard III, le metteur en scène peut faire le choix de voir dans la tragédie de Shakespeare, une dénonciation du totalitarisme, en revêtant ses comédiens de costumes qui rappellent les uniformes nazis. Le metteur en scène crée, construit grâce a son imagination un pont entre un texte ancien et un public contemporains.

B) Changer de cadre spatio-temporel

Selon sa propre lecture, le metteur en scène peut changer le cadre spatio-temporel, il peut en effet imaginer que l’intrigue se passe dans des lieux différents, qui lui sont plus familier. Changer le cadre peu aussi susciter l’intérêt du lecteur et permettre son identification

Ex: Dans Les précieuses ridicules, Dan Jemmet place Cathos et Magdalon dans un univers «rock» parisien où se mêlent «champagne à gogo» et «défilé happening». Ainsi en modifiant le cadre, le metteur en scène place son intrigue dans un cadre vraisemblable voire, familier pour le spectateur.

Le metteur en scène peut souhaiter mettre en avant une seconde interprétation de la pièce, une seconde lecture, il utilise a nouveau le cadre spatiale. Il transpose l’action dans un lieu ou une époque différente.

Ex : Dans Le mariage de Figaro, Jacques Rosner rend le comique plus perceptible en liant les pièces entre elles. En interprétant le cadre, le metteur en scène accentue l’épaisseur du personnage principale, Jacques Rosner renforce la gaité et la sensibilité de Figaro.

Ex : Les Fourberies de Scapin dans un espace de cirque, à la Comédie-Française en 1990

Ex : (époque) : en 1995, Ariane Mnouchkine fait de Tartuffe un intégriste musulman

L’abolition du quatrième mur, constitue aussi une nouvelle interprétation du cadre spatio-temporel. Le metteur en scène donne un sens différent à la pièce en permettant au spectateur de monter sur scène, ou aux acteurs de descendre parmi le public.

Ex : Dans Le Dindon de Feydeau, Alice Gervaise offre un exemple de la complicité engendré par l’abolition du quatrième mur.

C) Modifier le registre

Selon sa lecture personnelle, le metteur en scène voudra mettre en avant une certaine tonalité de la pièce, un certains registre. En effet, le registre peut être interprété différemment par tous y compris par le metteur en scène, qui en modifiant le registre, confèrera à la pièce un nouveau sens.

Ex : La pièce Dom Juan de Molière a connu des interprétations presque opposées par le registre qu’elle employé. Mesguich, insiste davantage sur le registre tragique, avec des «torches menaçantes» et un «discours de Hitler». Mesguich confère au personnage des caractères différents et donne a l’oeuvre une visée différents, où Monsieur Dimanche est juif et ou Dom Juan incarne la préfiguration d’un «fascisme». D’un autre coté Patrice Chéreau, a rendu la pièce au travers de son interprétation et de sa représentation beaucoup plus comique.

II - Les outils du metteur en scène pour interprété le texte

Nous avons donc vu qu’au travers plusieurs paramètre, que se soit le cadre spatio-temportel, le registre, le metteur en scène interprète différemment le texte, nous allons voir au travers de quel outils sont au services de ces changements.

Le choix

...

Télécharger au format  txt (9.1 Kb)   pdf (42.9 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com