LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Jean-Daniel Kaestli, « Histoire du Canon du Nouveau Testament »

Fiche de lecture : Jean-Daniel Kaestli, « Histoire du Canon du Nouveau Testament ». Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  27 Avril 2020  •  Fiche de lecture  •  393 Mots (2 Pages)  •  309 Vues

Page 1 sur 2

Il faut attendre le IVe siècle après J.-C pour que le terme « canon » soit appliqué en rapport avec la Bible pour désigner toute la liste de livre officiel de l’Ancien et du Nouveau Testament, soit un total de 27 livres.

Le processus de canonisation a débuté dès le IIe siècle grâce à la réunion de quatre évangiles en une unique collection. Cependant cette première canonisation se fait en parallèle d’une tradition orale encore extrêmement forte dans la société de cette époque. Les livres sont encore rejeté et une préférence nette envers l’oralité. Il faut attendre Marcion pour qu’on assiste à une rupture nette avec la tradition orale car c’est à partir de ce moment que l’Evangile devient un livre. Justin Martyr est un auteur important dans le processus de canonisation du quadruple Evangile. Il permet d’associer un usage liturgique aux évangiles qu’ils appellent alors les « Mémoires des apôtres ». La plus ancienne utilisation des quatre évangiles réunis est sous Tatien dans le Diatessaron. Dans le processus de canonisation des premiers siècles, les lettres pauliniennes jouent un rôle majeur dans lesquelles il y a la volonté de s’adresser à l’Eglise universelle. Ces lettres seront ensuite réunies et formeront un deuxième corpus canonique.

La canonisation des livres de l’Ancien Testament est un processus qui nécessite la sélection de livres reconnus par l’Eglise comme la norme. Cette sélection s’accompagne d’une délimitation du canon et d’une contestation de certains livres. A partir du IIIe siècle, on assiste à une délimitation du canon dans l’Eglise grecque. Il y a dans un premier temps Eusèbe qui propose un classement des écrits ancien en fonction de leur niveau d’acceptation dans l’Eglise puis Athanase d’Alexandrie qui fixe officiellement le canon à 27 livres. Dans l’Eglise latine, la délimitation du canon est dû uniquement à des décisions conciliaires. Au cours du IVe siècle, il y a un changement d’attitude de la part de l’Eglise latine qui décide de reconnaître dans le canon l’épitre des Hébreux et des catholiques mais également des apocryphes. Dans les Eglises de Syrie, la délimitation du canon est particulière des autres Eglises car elle reconnaît un Nouveau Testament différent composé de livres rejetés par les autres canons.

...

Télécharger au format  txt (2.5 Kb)   pdf (62.3 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com