LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les pratiques musulmanes

Étude de cas : Les pratiques musulmanes. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  1 Novembre 2018  •  Étude de cas  •  860 Mots (4 Pages)  •  308 Vues

Page 1 sur 4

I) 5 piliers de l’Islam :

Témoigner de la foi en un seul et unique dieu : 1) La profession de foi (pilier le plus important)

consiste à déclarer, avec conviction, « Il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et Mohammed est Son messager. »                    signifie que nul n’a le droit d’être adoré à part Dieu.

Prier (5 fois par jour) crée un lien direct entre Dieu et la personne qui le prie, pas d’intermédiaire entre Dieu et cette personne. 

Faire l’aumône Donner la Zakat (soutien aux pauvres)

Faire le jeûne annuel (Ramadan)  le mois du Ramadan  purification spirituelle

Faire le pèlerinage à la Mecque Ville d’Arabie saoudite (Abraham)

II) Grandes étapes de la vie du musulman:

 

- Naissance du bébé, il n'y a pas de baptême mais entrée directe dans l’islam, le père le prend dans ses bras et lui récite l'appel à la prière, « Allah est grand, il n’est d’autre dieu que Lui. Mohammed est Son messager. Venez à la prière »

Point de vue culturel, accueillir l’enfant dans la communauté des croyants

Point de vue religieux, il s’agit de protéger l’enfant contre le diable (Shaytan)

- La circoncision, généralement effectuée durant l'enfance est signe de purification spirituelle, tradition non religieuse mais  fortement conseillée, elle existait chez les arabes avant l'Islam.

Elle symbolise l'appartenance à la famille d'Abraham.

- L'adolescence : dès la puberté, garçons et filles apprennent les 5 piliers de l'islam, les sourates du Coran et vont à la mosquée. Le jeûne devient obligatoire à la puberté pour tout jeune musulman qui en a la capacité physique.

- Lors du mariage, la présence d'une autorité religieuse n'est pas requise : le mariage devant le maire est valable.

C'est un contrat, il n'y a pas d'engagement devant Dieu.

Implique la lecture de passages du Coran, et l’échange de vœux des futurs époux.

Religieusement codifié selon  4 critères: le consentement des mariés et du tuteur de la mariée, la virginité de la jeune fille, la volonté des deux époux exprimée devant témoin, la dot du mari. Avant le mariage, le futur mari doit consentir un mahr à sa future épouse. Somme d’argent qu’il lui donne à elle, et non à sa famille.

Le célibat y est mal vu, le Coran encourage fortement les musulmans à trouver un homme ou une femme.

Le prophète Mohammed rappelait l’importance qu’avaient les femmes pour leurs maris et inversement.

- Le pèlerinage n'est obligatoire que on en a les moyens matériels et physiques.

7 fois autour de la Kaaba, lieu de culte contient la Pierre Noire

Monument central de la cité sainte de la Mecque, vers lesquels les musulmans se tournent pour prier et autour duquel a lieu l’une parties les plus importantes du rituel du Hajj

-  Les funérailles musulmanes

La mort est la promesse d’une récompense éternelle pour les vertueux, pour aider au salut, les proches suivre les règles instaurées par le Coran.

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (105.3 Kb)   docx (460.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com