LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Au nom de quoi faut-il combattre l'état islamique

Dissertation : Au nom de quoi faut-il combattre l'état islamique. Recherche parmi 245 000+ dissertations

Par   •  5 Décembre 2015  •  Dissertation  •  3 078 Mots (13 Pages)  •  1 456 Vues

Page 1 sur 13

Au nom de quoi faut-il combattre l'état islamique?

L'état islamique émerge depuis un peu moins deux ans dans la conscience occidentale. C'est un mouvement fondamentaliste sunnites qui se traduit par un comportement d'exclusion de l'autre et d'isolation basé sur l'application de principes religieux revendiqué de l'islam. Son objectif est de former un califat sunnite où la loi appliqué serait la charia. Le sentiment de la différenciation de ce groupement communautaire donne lieu à une mise en question philosophique, situées sur deux plans différents, l'identité et la rationalisation. Ce groupe qualifié de terroriste en occident a frappé des endroits du monde (Liban, France, etc) qu'il considérait impies aux pratiques de vie édictées par sa vision de la société. En réponse, on a pu voir des opérations militaires combattre férocement l'état islamique, notamment au moyen de frappes aériennes. Ainsi pourquoi l'existence simple de l'état islamique nécessite qu'on le combatte? Il s'agira en première partie de ce qu'est l'état islamique, puis d'expliquer la relativité nécessaire pour les sociétés actuelles avant de voir ce qu'est l'idéal civilisationnel pour des sociétés comme la notre.

        Le 29 juin 2014, le premier jour du ramadan, les djihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL ou EI) ont annoncé le rétablissement du «califat islamique». Après avoir conquis de larges bandes de territoire en Irak et en Syrie, suites aux la chute de la stabilité dans ces régions liés à la guerre d'Irak et à la révolution syrienne. Ces djihadistes ont donc décidé de rétablir un régime vieux comme l’islam. Ils veulent rétablir le califat des abbassides dont ils se réclame les successeurs, qui fut un califat sunnite qui a gouverné le monde musulman de 750 à 1258 du Maghreb jusqu'à l’Asie centrale.
La création de ce groupuscule remonte à
 2006, lorsqu'Al-Qaïda en Irak forme avec cinq autres groupes djihadistes le Conseil consultatif des moudjahidines en Irak. Le 13 octobre 2006, le Conseil consultatif proclame l'État islamique d'Irak, lequel se considère à partir de cette date comme le véritable état du pays. Ce mouvement est dans lignée des précédents mouvement islamiste qui se sont développé et montré au monde manière significative à partir de la fin des années 70 avec l'invasion de l’Afghanistan par l'URSS avec les moudjahidinnes. L'EI est un mouvement djihadiste à l'idéologie salafiste, particulièrement hostile aux chiites. Leur idéologie correspond à un retour au moyen age quand le monde musulman dominait le monde.

Cette idéologie s'inscrit dans une mutation des États arabes, d'un modèle laïc relatif qui prédominait jusqu'alors sous les dictatures locales (Saddam Hussein en Irak, Bachar El-Assad en Syrie) vers des modèles confessionnels et communautaristes. Ces modèles ont trouvé échos dans les mouvements révolutionnaires et contestataires au travers d'une culture commune, ils ont su se faire aimé de la population. Auprès des populations, l'EI a pris le relais des services publics et des États absents ou défaillants, distribuant de la nourriture aux habitants, des mesures ont été prises pour faire vendre le pain à prix modique et l'eau est fournie gratuitement aux agriculteurs . Ils ont progressivement détourné les causes de la révolution sous l'égide de leur objectif sectaire.
        L'EI fonctionne aujourd'hui comme un véritable état avec un dirigeant et une politique économique, social, culturelle appliqué sur tout son territoire. Abou Mohammad al-Adnani, porte-parole de l'EI, déclare qu'il est du «devoir» de tous les musulmans du monde de prêter allégeance au nouveau calife Ibrahim: «Musulmans (...) rejetez la démocratie, la laïcité, le nationalisme et les autres ordures de l'Occident. Revenez à votre religion.»
L'état islamique prend donc le a forme d'un état théocratique prônant un régime basé sur une interprétation rigoureuse de la charia, la loi islamique. Il est dirigé par Abou Bakr Al-Baghdadi qui s'est auto-proclamé calife. Il appelle tous les musulmans à lui prêter allégeance. Comme on la vu, l'état islamique rejette la démocratie, la laïcité et le nationalisme, qualifié d'ordure de l'occident, ils sont en effet pour une forme de panarabisme et rejettent donc les frontières formés lors de l'accord Sykes-Picot par les puissances coloniales françaises et britanniques. L'état islamique règne par la
 terreur sur les territoires qu'il contrôle. Le 11 juin 2014 à Mossoul, l'EI rend publique une charte de 16 article régissant la vie  au sein de la cité. Parmi ces points, il s'oppose à l'alcool, le tabac, les drogues, toutes les manifestations publiques contraires à l'islam sont interdites. Les femmes ne peuvent sortir que vêtues d'un niqab et accompagnés d'un membre de leur famille (article 14). Il promettent aussi de détruire toutes les statues édifiées avant l'avènement de l'islam (article 13). Les fautifs sont menacés d'homicide, de crucifixion, d'amputation des membres, etc.

En matière de politique, L'EI entend aussi imposer ses vues en matière d'enseignement. Dans les territoires qu'il contrôle, il a déjà interdit des cours d'histoire, de philosophie et de chimie. L'enseignement des théories évolutionnistes est supprimé pour préserver de l'ignorance et la biologie est supprimé au profit des sciences religieuses.

L'EI a annoncé en novembre 2014 qu'il commencé a frapper leur propres monnaies sous formes de pièces d'or, d'argent et de cuivre. Il a aussi rétablit le statut de la dhimmi pour les pratiquants de religion autre à l'islam. Cette impôt est obligatoire sous peine d'exil forcée ou de mort. Cette situation s'appliquait à plus de 25000 chrétiens à Mossoul en juillet 2014. L'EI retire une grande partie de ses revenus de l'exploitation des ressources pétrolières qui exploitent sur ces territoires ces ressources sont estimés entre 500 milles et 1 millions d'euros par jour simplement pour le pétrole qui représentait seulement 30% de ces revenus.

Pour ses populations, L'EI  impose le port de la barbe, les femmes ont le droit de conduire des voitures, ce qui est plus libéral pour elles que l’Arabie saoudite. Le sexe est bien entendu interdit hors mariage. De plus les membres de minorités telles que les chrétiens, les yézidis, les turkmènes sont régulièrement victimes d'exactions, ces populations sont aussi largement discriminer pour obtenir un emploi ou plus grave pour garder leur liberté voire la vie. L'Ei encouragerait l'esclavage des non-musulmans selon un rapport de Minority Rights Report Group International. Le viol est très largement pratiqué sur ces populations.

...

Télécharger au format  txt (19.7 Kb)   pdf (210.2 Kb)   docx (16.5 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com