LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Pièges en embryo

Chronologie : Pièges en embryo. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  8 Avril 2021  •  Chronologie  •  579 Mots (3 Pages)  •  24 Vues

Page 1 sur 3

Pièges en embryo

- blastocèle / VVI / VVII

-cœlome externe/cœlome interne

-épiblaste primitif/épiblaste secondaire

- Pas d’îlots de Wolf et Pander dans la lame amniotique

- Les lacunes du syncytiotrophoblaste confluent pour former la chambre intervilleuse, alors que les lacunes du MEE confluent pour former le cœlome externe.

- UNE SEULE veine dans le cordon, 2 artères. Pour savoir qui va dans quel sens, il faut prendre le placenta comme l’organe central (logique car entre la mère et l’embryon). Du coup, tout ce qui arrive au placenta est une artère, tout ce qui en part et une veine. Et pour savoir qui transporte quoi c’est de la logique aussi : tout ce qui arrive au bébé contient des nutriments, de l’O2, et tout ce qui en part contient des déchets et du CO2.

Donc : La veine du cordon va du placenta vers le bébé et transporte de l’O2 et des nutriments. Les artères du cordon vont du bébé vers le placenta et transportent des déchets et du CO2.

- Arcs branchiaux / arcs aortiques

-  Embryon didermique/tridermique

- Œuf/fœtus/embryon (seulement pour Vago)

- Lors de la formation des 3 feuillets primitifs, les cellules épiblastique migrent par la ligne primitive alors que pour la formation de la chorde elles migrent par le nœud de Hensen.

-  Pas de segmentation de l’embryon lors de la métamérisation ! (seulement une segmentation du mésoblaste para axial, et il y tient)

-  Séléctine uniquement sur l’œuf. Intégrines sur l’œuf et l’épithélium.

- Séléctine pendant la phase d’apposition (accolement instable, éliminable), intégrines pendant la phase d’adhérence (accolement irréversible)

- La strypsine (synthétisée par le trophoblaste) lyse la zone pellucide, alors que la stromélysine (synthétisée par le syncytiotrophoblaste) détruit la paroi des artères spiralées.

NB : Goumy parle souvent de « tissu trophoblastique » sans préciser, cytotrophoblaste ou syncytiotrophoblaste. Donc ne cochez pas faux si elle vous dit par exemple que la stromélysine est d’origine trophoblastique ! (Par contre si elle vous dit d’origine cytotrophoblastique c’est faux)

-  Signes clinques (aménorrhée, fatigue, nausées …) / signes biologiques (HCG)

- L’hypoblaste donne uniquement des tissus extra embryonnaires. L’épiblaste primitif donne des tissus intra et extra-embryonnaires.

-  Le canal neurentérique met en communication la CA avec la VVII.

- Les neuropores antérieures et postérieures mettent en communication la lumière du tube neural avec la CA.

- L’épiblaste secondaire et à l’origine de l’épiderme. Le dermatome (issu des somites et donc de la segmentation du mésoblaste para-axial) est à l’origine du derme et de l’hypoderme.

- Le pronéphros donne un rein jamais fonctionnel. Le mésonéphros donne un rein transitoirement fonctionnel. Le métanéphros donne le rein définitif.

-  La plaque choriale est d’origine uniquement fœtale alors que la plaque basale est d’origine fœtale (ST + CT) et maternelle (caduque basilaire)

- Ce sont les pinopodes de l’épithélium qui aspirent le liquide utérin (et non pas l’œuf)

Extrémité crâniale

 Extrémité caudale

Embryon

 Membrane pharyngienne

 Membrane cloacale

Ligne primitive

 Nœud de Hensen

 Membrane cloacale

Chorde

Membrane pharyngienne

Nœud de Hensen

...

Télécharger au format  txt (4.1 Kb)   pdf (175.4 Kb)   docx (89.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com