LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

App ifsi crèche

Analyse sectorielle : App ifsi crèche. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  27 Mai 2018  •  Analyse sectorielle  •  424 Mots (2 Pages)  •  1 391 Vues

Page 1 sur 2
  1. Contexte :

La situation se déroule dans une crèche située à Bidache, dans le groupe des « grands » qui est constitué d’enfants de 1 an et 8 mois à 3 ans et 1 mois. Nous sommes l’après-midi, pendant un temps de jeu libre situé dans le jardin de la crèche où un groupe de 13 enfants s’amusent avec des jeux tels que les vélos, ou encore des ballons mous.

Ce jour-là comme les précédents, je suis avec ma tutrice (éducatrice de jeunes enfants) et une auxiliaire de puériculture pour veiller et surveiller les enfants.

  1. Situation :

Julyen, 1 an et 8 mois, essaie de prendre et d’arracher un jeu que Lilia, 2 ans et 11 mois, avait dans ses mains. Pour éviter un conflit connaissant le caractère impulsif de Julyen, je décide de proposer un autre jeu qui le fait oublier le précédent durant un temps (à peu près 20 minutes). Après ce temps-là, nous entendons des pleurs et constatons que Julyen a mordu l’avant-bras de Lilia.

  1. Questionnement :

Je me demande comment réagir face à Julyen qui est acteur de violence importante comme avec Lilia qui s’est fait mordre. La question qui se pose également est de comment faire pour éviter que cela se reproduise.

  1. Ressenti, difficultés, actions :

Mon ressenti se traduit par une incompréhension du geste de Julyen, et ma difficulté va être de ne pas lui faire ressentir ce sentiment.

Je mets alors en œuvre ce que j’ai pu observer et comprendre du comportement de mes collègues durant le stage. Je sépare donc les deux enfants. Je constate la morsure sur Lilia, l’évalue, et en accord de ma tutrice, je décide d’appliquer de l’arnigel pour diminuer la douleur et la marque et éviter que cela gonfle et bleuisse. Puis, j’explique à l’enfant qu’il doit s’exprimer dans cette situation et dire « je ne suis pas d’accord » à Julyen.

Je parle ensuite à Julyen et lui explique que cela fait mal, que le geste est donc interdit autant avec les enfants qu’avec les adultes, et qu’il ne faut plus faire cela. Je relance les jeux libres en disant à Lilia qu’elle peut retourner jouer et en gardant Julyen avec moi durant 5 minutes comme ce n’était pas la première fois que ce geste d’agressivité se produisait.

Enfin, je note dans le cahier de transmission l’acte de Julyen et l’érythème et l’application d’arnigel pour Lilia.

J’avais demandé au préalable à ma tutrice s’il était possible que je m’occupe sous son regard d’une situation comme celle-ci pour en apprendre davantage sur moi-même et de quelle façon je pouvais réagir.

...

Télécharger au format  txt (2.5 Kb)   pdf (65.6 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com