LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le droit de la propriété industrielle

Lettre type : Le droit de la propriété industrielle. Recherche parmi 223 000+ dissertations

Par   •  11 Juillet 2019  •  Lettre type  •  1 006 Mots (5 Pages)  •  22 Vues

Page 1 sur 5

Chapitre 10 : Le droit de la propriété industrielle

Positionnement du chapitre dans le programme

Thème

La régulation de l’activité économique

Question

Comment les activités économiques sont-elles régulées par le droit ?

Compétence(s)

Repérer les enjeux du droit de la propriété́ industrielle pour l’entreprise

Savoirs associés

Le droit de la propriété́ industrielle : brevet et marque

I. COMMENT LE BREVET PEUT-IL PROTÉGER LES CRÉATIONS NOUVELLES À CARACTÈRE INDUSTRIEL ?

A. Le brevet, un moyen efficace pour protéger ses innovations

1) Définition

Le brevet protège une innovation technique, c’est-à-dire un produit ou un procédé qui apporte une nouvelle solution technique à un problème technique donné.

L’innovation est au cœur de notre quotidien et du développement économique. La réussite et la pérennité des entreprises dépendent en grande partie de leur capacité à imaginer de nouveaux produits méritant d’être protégés.

2) Les trois critères de brevetabilité

Les innovations les plus variées peuvent faire l’objet d’un dépôt de brevet, à condition de répondre aux trois critères de brevetabilité :

– la nouveauté : l’invention doit être nouvelle, c’est-à-dire ne pas porter sur une innovation qui a déjà été rendue accessible au public ;

– une application industrielle : l’invention doit être susceptible d’application industrielle, c’est-à-dire qu’elle doit pouvoir être fabriquée ou utilisée quel que soit le type d’industrie ;

– une activité inventive : l’invention ne doit pas découler de manière évidente de la technique connue par « l’homme du métier ».

B. Le brevet, pour valoriser des créations nouvelles à caractère industriel

Le brevet d'invention est demandé à l'Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) qui confère à l'inventeur l'exclusivité de l'exploitation de son procédé.

Le brevet est un titre de propriété industrielle qui permet à son titulaire d'interdire aux tiers d'exploiter son invention pendant vingt ans au maximum.

L'inventeur a donc le droit exclusif de disposer d'un monopole pour exploiter son invention, c'est-à-dire l'utiliser, la fabriquer, l'importer.

 Le brevet lui permet d'agir en contrefaçon si un tiers exploite son invention sans autorisation préalable, ou à l'inverse d'accorder une autorisation (une licence) à un exploitant.

II. COMMENT LA MARQUE VALORISE-T-ELLE LES SIGNES DISTINCTIFS DE L’ENTREPRISE ?

A. Définition

La marque est un signe distinctif qui permet au consommateur de distinguer le produit ou service d’une entreprise de ceux des entreprises concurrentes.

B. Les formes

La marque peut être matérialisée par un nom propre, un mot, une expression ou un symbole visuel, afin d’être un repère pour les clients.

Elle se compose de ses caractères physiques distinctifs (nom, logo, produits, pseudonyme, symbole, couleur, police et taille de caractères, etc.) créant l’identité de l’entreprise et bénéficiant de la propriété industrielle.

C. Les conditions de validité

Pour être protégée, la marque doit être déposée à l’INPI afin de conférer au déposant un droit exclusif sur cette marque.

Toute entreprise, et même toute personne physique, peut déposer une marque.

Le dépôt doit dès lors respecter quatre conditions de validité :

– la marque doit être distinctive, c’est-à-dire qu’elle ne doit pas décrire le produit de façon usuelle, ou être liée trop fortement à la nature du produit ;

– elle doit être non contraire à l’ordre public ;

– elle doit être non déceptive et donc ne pas tromper le consommateur en évoquant une caractéristique que le produit n’a pas ;

...

Télécharger au format  txt (6.9 Kb)   pdf (148.5 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com