LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

PSY6946 Travail final - Le trauma vicariant

Dissertation : PSY6946 Travail final - Le trauma vicariant. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  2 Février 2021  •  Dissertation  •  6 579 Mots (27 Pages)  •  58 Vues

Page 1 sur 27

Table des matières

A. Introduction ………………………………………………………………………………….......1

B. Description de la problématique……………………………………………………………….1

1) Concepts et définitions………………………………………………………………….1

2) Modèles théoriques……………………………………………………………………...2

a. Le modèle de McCann et Pearlman …………...……………………………...2

b. Le modèle de Figley……………………………………………………………..3

C. L’évaluation du traumatisme secondaire……………………………………………………...4

1) L’entrevue clinique………………………………………………………………………5

a. Le TSPT selon le DSM-IV-TR………………………………………………….5

b. Autres signes de traumatisme secondaire……………………………………6

2) Les questionnaires………………………………………………………………………6

3) L’évaluation de groupe………………………………………………………………….7

D. La prévention…………………………………………………………………………………….7

1) Les stratégies personnelles…………………………………………………………….8

2) Les stratégies professionnelles………………………………………………………..8

a. Rechercher le contact de ses collègues………………………………………8

b. Établir ses limites et les respecter…………………………………………….9

3) Les stratégies organisationnelles………………………….….…….……………….10

E. L’intervention …………………………………………………………………………………..11

1) L’imagerie mentale……………………………………………………………………..11

2) La modification des croyances………………………………………………………..12

F. Les enjeux éthiques……………………………………………………………………………12

G. Conclusion……………………………………………………………………………………...13

Références

Annexe 1 – Tableaux

Annexe 2 – Figure

Annexe 3 – Critères du trouble de stress post-traumatique selon le DSM-IV-TR

Annexe 4 – Compassion Fatigue Self-Test for Psychotherapists (Figley, 1995b)

Annexe 5 – Stratégies personnelles proposées par Saakvitne et Pearlman (1996)

Introduction

C’est en 1980 que le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est introduit au sein de la troisième édition du manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-III) (APA, 1980). Cette catégorie diagnostique regroupe principalement des individus qui développent certaines manifestations pathologiques à divers niveaux suivant leur exposition directe à un événement dit «traumatisant», c’est-à-dire qui représente une menace pour la vie ou l’intégrité physique de la personne. Suite à un examen détaillé des critères du TSPT (voir annexe 3), on constate qu’il est également possible d’attribuer le diagnostic advenant le cas qu’un individu développe de telles manifestations suite à une exposition indirecte, plus précisément, après avoir été témoin d’un événement de cette nature chez une autre personne ou encore après avoir appris qu’un être cher était décédé subitement ou avait vécu un événement représentant une menace sérieuse à son intégrité physique. Aussi, Figley (1995a) rapporte avoir observé l’apparition de manifestations s’apparentant à celles du TSPT non seulement chez les aidants naturels (famille ou amis des victimes), mais également chez les professionnels chargés d’apporter aide et réconfort aux survivants de traumatisme, soit les psychologues, travailleurs sociaux, médecins, infirmiers, ambulanciers, avocats, etc. C’est McCann et Pearlman (1990) qui ont publié le premier article qui visait à conceptualiser ce phénomène encore méconnu et auquel ils ont attribué le nom de « vicarious traumatisation » qui sera traduit par « traumatisme secondaire » pour les besoins du présent ouvrage. Ce dernier porte donc sur la problématique du traumatisme secondaire chez l’intervenant (psychologue, travailleur social, etc.) qui pratique la thérapie sur une base régulière auprès des survivants de traumatisme. Nous nous attarderons, dans un premier temps, à la définition du phénomène et à ses corrélats conceptuels, pour ensuite détailler les manifestations associées. Enfin, l’évaluation du traumatisme secondaire sera abordée suivi d’une présentation critique des outils disponibles en termes de prévention et d’intervention. Une réflexion à propos de quelques enjeux éthiques terminera la présentation.

Description de la problématique

Concepts et définitions

Pearlman et Mac Ian (1995) ont défini le traumatisme secondaire comme étant «une transformation du monde interne du psychologue résultant de son empathie envers le client qui a vécu une expérience traumatisante et qui en conserve des séquelles » (p. 558), mettant ainsi l’accent sur la notion de processus. Figley (1995a) fait remarquer que de nombreuses étiquettes ont été utilisées, souvent de façon interchangeable, afin de désigner ce construit. Ainsi, certains auteurs parlent de « compassion fatigue », « secondary traumatic stress », « vicarious traumatisation », alors que

...

Télécharger au format  txt (48.2 Kb)   pdf (97.3 Kb)   docx (29.8 Kb)  
Voir 26 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com