LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fondement freudien

Cours : Fondement freudien. Recherche parmi 238 000+ dissertations

Par   •  17 Février 2020  •  Cours  •  1 267 Mots (6 Pages)  •  30 Vues

Page 1 sur 6

Fondement Freudiens

Pour Freud l’Œdipe n’est pas absent dans la psychose.

Freud : la paranoïa s’origine dans une pulsion homosexuelle.

En 1915 ça ne marche pas car le persécuteur est de sexe opposé, mais au final c’est bien de femme à femme. « Un cas de paranoïa en désaccord avec la théorie psychanalytique ». L’aimé reste le père et à la place de la mère il y a la patiente. (Attachement à la figure maternelle).

1919 « un enfant est battu » texte freudien sur le fantasme. Il y a un scénario qui accompagne la masturbation. Freud réduit le scénario à une phrase (le père bat l’enfant hait de moi, et u coup me montre qu’il m’aime moi).  Je suis battu par le père. Le patient se sort du complexe d’Oedipe pour déchiffrer la phraséologie du fantasme.

Homme : je suis battu par la mère, derrière c’est je suis battu par le père. Je suis donc aimé par lui.  

  • Il y a un trait de perversion inhérent au fantasme (résidu, sédiment, cicatrice du complexe d’Oedipe).

Le fantasme c’est la jouissance en contrebande, à l’ombre du complexe d’Œdipe. Les perversions infantiles ou adultes sont connectées au complexe d’Oedipe.

1916 dans « criminel par conscience de culpabilité » agit. Certains ont une culpabilité antérieure à l’acte criminel, une culpabilité œdipienne. Le crime réalise la faute œdipienne et en même temps convoque la sentence. Lacan appellera ça la paranoïa d’autopunition.

Le c-o 🡪 fondement des formations sociales et culturelles (mariage, famille, religion).

1913 dans Totem et tabou 🡪 le mythe de la horde primitive est impensable sans le complexe d’Œdipe. (Endogamie, meurtre du père, perte corrélative de jouissance). (Perte de la mère, perte des femmes du même clan).

Apparition de la loi, de la morale, de la religion (symbole du père). Le tabou c’est l’interdit de l’inceste, de l’exogamie.

C’est un mythe et pas un événement historique. Cela donne une forme épique à la structure pour Lacan dans « télévision ». Perte de jouissance comme condition de la culture, du symbolique.

Freud considère les tragédies comme reflet de la scène inconsciente, cela fait la force des mythes. Il y a corrélation entre la petite et la grande Histoire.

Hamlet a la figure du névrosé. Œdipe lui est plus vaillant, il n’a peur de rien. Hamlet c’est plus l’Œdipe a l’adolescence, quand ca se rejoue. Œdipe est comme l’enfant de 3-5 ans 🡪 il vit le complexe et ne le refoule pas.

Pour Lacan le mythe détermine la subjectivité alors que c’est l’inverse chez Freud.

 Le c-o refoulé d’Hamlet l’empêche d’agir. Il y a inhibition dans le symptôme du coup.

1917 Freud dans « leçon d’introduction à la psychanalyse » : « chaque névrosé a été une sorte d’Œdipe, ou est devenu un Hamlet en réagissant contre ce complexe. Il y a une ambigüité de Freud. Il dit que ca revient au même mais ça reviens pas au même.  

1922 « psychanalyse et théorie de la libido » : le c-o entraine une formation réactionnelle : les grandes institutions sociales : le droit, le mariage, la famille, la morale, l’équité. Il y a une formation réactionnelle à un désir pas catholique.

1927 « l’avenir d’une illusion » : la religion se fonde sur l’appel infantile au père, sur l’amour du père. L’opérateur symbolique est la fonction paternelle qui régule la jouissance et la sexualité.

1907 « … ? » : la névrose est une religion privée, la religion est comme névrose collective.

Chez Freud le père le père est le père de l’interdit (fonction paternelle liée à une limite). Chez Lacan c’est plus que ça.

1953 Lacan parle du père « humilié, carrant, absent ».

1929 « malaise dans la culture » : le malaise est héritier du péché originel, meurtre originel du père de la horde. C’est un affect qui résulte du refoulement dans la sexualité. C’est un phénomène de structure et pas historique. Il n’y a pas de culture possible sans malaise ou sans perte de jouissance. C’est toujours un malaise sexuel (mais un malaise humain).

...

Télécharger au format  txt (7.6 Kb)   pdf (99.5 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com