LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Chronologie d'une vie et archéologie de la psychanalyse : Sigmund Freud

Cours : Chronologie d'une vie et archéologie de la psychanalyse : Sigmund Freud. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  18 Décembre 2017  •  Cours  •  2 000 Mots (8 Pages)  •  679 Vues

Page 1 sur 8

Chronologie d’une vie et archéologie de la psychanalyse

Sigmund Freud :

La pensée de Freud est évolutive. Certains termes n’ont pas le même sens avant et après lui.

Son enfance :

Il est issu d’une famille de religion juive.

« Mes parents étaient juifs, moi-même je suis demeuré juif. » (Freud)

Pendant la seconde guerre il devra donc partir en tant que juif.

Freud est né en 1856 dans un pays ou les juifs sont tolérés.

Depuis 1848 ces juifs n’étaient plus persécutés, mais il y avait encore des dispositions restrictives (mariages, choix de domicile, de déplacement, choix de certaines profession…).

Un souvenir de cette époque l’a particulièrement marqué : Son père lui raconte : « un jour dans ma jeunesse, dans la ville ou tu es né, c’était un samedi, j’étais bien habillé, avec un bonnet, j’ai croisé un chrétien qui m’a bousculer et a fait tomber mon bonnet » Le père de Freud est descendu sur la chaussée pour ramasser son bonnet.

Le père de Freud c’est marié 3 fois :

  • La première fois : il a eu 2 enfants (ainés et demi-frère de Freud), il finit veuf.
  • La deuxième fois : il n’a pas d’enfant mais finit veuf de nouveau.
  • A 40 ans il se marie avec Amalia (19 ans), la mère de Freud et de ses 5 frères et sœurs.

Freud grandit avec une mère très jeune et un père relativement taciturne.

Il se souvient particulièrement d’une nurse qui ne l’a pas toujours traitéaffectueusement. Elle emmenait Freud à l’église lui parlais du bon dieu, etc. … On apprit plus tard qu’elle était une voleuse et elle fut mise à la porte.

En 1859, son père fait faillite et ils sont obligé de partir : c’est une période très incertaine ou ils n’ont pas beaucoup d’argent. Cela a desrépercutions dans la vie d’adulte de Freud qui sacrifiera ses recherches à deux reprises pour se consacrer à sa famille (peur du manque d’argent).

Ils vont à Vienne, lieu de la bourgeoisie, de l’évolution et de la culture.

« Je voue à Vienne une haine personnelle »

Vienne reste lié à l’obligation de se déplacer, a la peur du manque d’argent. Mais il garde un bon souvenir de sa ville natale.

Ses études :

Au départ, Freud se dirige vers le droit, sous l’influence d’un ami. Mais suite à la lecture d’un ouvrage de Goethe (Sur la nature), il décide de faire de la médecine.

Freud ne se dirige pas vers la médecine pour assister les malades, mais pour en savoir plus sur les maladies.

1881 : Il finit ses études avec trois ans de retard. On lui propose de s’orienter en psychiatrie, cela ne l’attirait pas forcément, mais il prit cette filière par dépit.

Il dira lui-même, après 40 ans de métier : « Je me connaissais assez pour savoir que je n’étais pas un bon médecin. »

Ses recherches, Sa vie :

A l’université il rencontre Brücke, un neurologue mécaniciste (fait une action qui provoque une réaction).

La première recherche de Freud constituera à étudier les glandes sexuelles des anguilles. Il va aussi écrire beaucoup d’articles sur les cellules nerveusesen neurologie, articles qu’il va bruler quand il se rendra compte que ce n’est pas qu’une question d’action réaction. Il se tournera ensuite vers la médecine des hommes.

Il a aussi rencontré Breuer qui a été un père spirituel pour Freud, ils travailleront longtemps ensemble sur la psychanalyse.

Par la suite, il souhaite devenir chercheur enseignant, mais on ne lui donne pas droit à une chair a cause de sa religion.

Il entre en hôpital général a vienne en tant que neurologue.

1882 : Freud rencontre Martha, avec qui il se fiance. Il a comme projet de fondé une famille et abandonne donc ses recherches pour gagner sa vie correctement.

A cette époque, Breuer lui fait des confidences sur une de ses patientes : Anna O (hystérique, qui deviendra militante pour la libération de la femme).

A l’hopital, il est chargé d’étudié la cocaïne, il va même l’essayer sur lui-même.

Il commence à traiter les maladies nerveuses via l’électrothérapie (passage d’un courant dans le cerveau qui doit tout remettre en ordre).

1885 : Freud pense qu’il est sur la mauvaise voie et brûle ses recherches en tant que neurologue de l’humain. Il se retrouve alors dans une impasse.

Il finit par donner des cours (quelques heures) pour gagner de l’argent.

Il obtient une bourse et va partir pour la France où il va vivre 5 mois à Paris. Il travaille à la Salpetrière où il rencontre Charcot (premier à avoir une chair mondiale de clinique des maladies nerveuses).

Charcot pratique l’hypnose que Freud va expérimenter : il va hypnotiser des malades (femmes hystériques), au réveil certains symptômes disparaissent.

Freud découvre qu’il existe une autre scène psychique que le conscient.

Freud dit, en parlant de Charcot : « Aucune personne ne m’a jamais affecté de la sorte »

Il découvre aussi l’hystérie sous un nouvel angle, la décharge sensorielle et sexuelle. Il voit des femmes souffrant, se tordant, criant … Il se dit alors que ce qu’il voit est autre chose que l’influx électrique, ce ne sont pas simplement des réactions à une situation.

...

Télécharger au format  txt (12.4 Kb)   pdf (106.5 Kb)   docx (17.6 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com