LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Organisation De Cooperation De Shanghai

Dissertation : Organisation De Cooperation De Shanghai. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  3 Décembre 2012  •  1 037 Mots (5 Pages)  •  1 195 Vues

Page 1 sur 5

Organisation de coopération de Shanghai

L'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) est une organisation intergouvernementale régionale asiatique qui regroupe la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan. Elle a été créée à Shanghai les 14 et 15 juin 2001 par les présidents de ces six pays eurasiatiques.

Les États membres

• Chine (avec Taïwan comprise) (2001), État membre fondateur ;

• Russie (2001), État membre fondateur ;

• Kazakhstan (2001), État membre fondateur ;

• Kirghizistan (2001), État membre fondateur ;

• Tadjikistan (2001), État membre fondateur ;

• Ouzbékistan (2001), État membre fondateur;

Les États observateurs

• Inde ;

• Iran ;

• Mongolie ;

• Pakistan.

Les États partenaires de discussion

• Biélorussie ;

• Sri Lanka.

Histoire

Les grands alliances militaires OTAN, OSCE OCS, OTSC CPS[2] Conseil de Défense de l'Amérique du Sud

Elle succède avec l’adhésion de l'Ouzbékistan, à un groupe informel sans structure administrative permanente connue sous le nom des « 5 de Shanghai » (« Shanghai Five ») (dit aussi « Groupe de Shanghai »), qui avait été créé en 1996 lors de la signature d'un traité à Shanghai.

Il avait pour but d’améliorer les relations entre membres : régler les problèmes de frontière sur l’ancienne frontière sino-soviétique, faciliter la coopération économique.

Né dans la foulée du bouleversement géopolitique entraîné par la disparition de l'URSS et la création de républiques autonomes en Asie centrale, le Groupe de Shanghaï répondait notamment à l'inquiétude de la Chine de l'influence non contrôlée de pays comme le Kazakhstan et le Kirghizstan dans la province du Xinjiang.

L'OCS a permis la signature d’accords sur l’intangibilité de ces frontières, puis en 1997 sur la réduction des forces armées aux frontières, puis sur les mesures de confiance entre armées des États membres.

L’organisation est formalisée par le traité de 2001, concomitant à l'extension à un sixième pays, l'Ouzbékistan. Ses institutions sont créées en 2002 : Charte, fondation du RATS.

En 2004, la Mongolie est devenue membre observateur de l'OCS. En 2005, l'Inde, l'Iran et le Pakistan le sont également devenus. Ce statut a été refusé aux États-Unis et au Japon. En 2009, la Biélorussie et le Sri Lanka deviennent des partenaires de discussion.

Ses buts revendiqués sont, par le biais de concertations entre les différents chefs d’État ou de gouvernement :

• Renforcer la confiance mutuelle et des relations de bon voisinage entre les États membres ;

• Faciliter la coopération entre ces États dans les domaines politiques, économiques et commerciaux, scientifiques et techniques, culturels et éducatifs, ainsi que dans les domaines de l’énergie, des transports, du tourisme et de l’environnement ;

• Sauvegarder la paix, la sécurité et la stabilité régionales ;

• Œuvrer à la création d’un nouvel ordre politique et économique international, plus juste et démocratique.

Le secrétariat de l’OCS est situé à Pékin. L’autre structure permanente de l’organisation, RATS (Structure anti-terroriste régionale), est installée à Tachkent.

Données chiffrées

Population

L'OCS rassemble le pays le plus vaste du monde (la Fédération de Russie) et le plus peuplé (la Chine).

La population des cinq pays membres permanents réunis représente 1 milliard 515 millions d'habitants ; celle des quatre États observateurs 1 milliard 240 millions d'habitants ; soit en tout, 2 milliards 755 millions d'habitants.

Superficie

La superficie des six pays membres représente 26 millions de km² .

La superficie des quatre États observateurs : 6,3 millions de km²

Soit 32,3 millions de km² au total.

Ressources énergétiques

Les

...

Télécharger au format  txt (7.6 Kb)   pdf (97.9 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com