LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les solutions politiques à la crise de mai 1968

Dissertation : Les solutions politiques à la crise de mai 1968. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  23 Octobre 2017  •  Dissertation  •  970 Mots (4 Pages)  •  397 Vues

Page 1 sur 4

Les réponses constitutionnelles à une crise institutionnelle et politique: l’exemple de mai 1968

        

        Une crise politique est une phase grave dans l’évolution de la situation politique d’un Etat elle entraine des émeutes et des gréves et la réponse est parfois de nature constitutionnelle.

        En mai 1968 une crise institutionnelle débute car le premier ministre, George  Pompidou empiète sur les pouvoirs de l’AN en la privant de ses compétences en matière économique et sociale et de son pouvoir de construire la loi. Le parlement se retrouve donc mis à l’écart, ceci au profit du gouvernement, par le Premier Ministre. Et comme ce dernier n’ayant pas de majorité à l’Assemblée Nationale, il s’appuie directement sur la haute fonction publique pour construire la loi et non plus sur les parlementaires. Démarre donc une contestation étudiante en Février et Mars 1968 contre la politique du gouvernement mais aussi contre l’interdiction pour les filles d’aller dans les cités universitaires des garçons. S’en suit alors un mouvement général, et des grèves suivies par des syndicats ouvriers. Le pays se retrouve alors bloqué, les manifestants demandent  le départ du Général de Gaulle  et c’est ainsi que se noue la crise de mai 1968. Une élection législative en juin suit tout ceci, elle est gagnée de justesse par la droite ce qui oblige le gouvernement a demandé les pleins pouvoirs.

        Pour résoudre la crise de Mai 1968, les acteurs politiques ont différentes réponses et solutions. Il faut s’intéresser particulièrement aux volontés de Georges Pompidou et du Général de Gaulle. Ils veulent respectivement, dissoudre l’Assemblée Nationale et proposer un référendum. Seulement laquelle de ces solutions est la meilleure? Une question se pose donc: La dissolution de l’Assemblée Nationale en réponse à la crise institutionnelle est-elle la meilleure solution?

        D’une part, la dissolution de l’Assemblée Nationale la meilleure solution selon Pompidou (I) et d’autre part, le référendum une autre solution à la crise institutionnelle (II).

  1. La dissolution de l’Assemblée Nationale une solution pour la crise institutionnelle    

Pour Georges Pompidou, le premier ministre, la dissolution de l’Assemblée Nationale est une nécessité pour résoudre la crise institutionnelle (A) et un moyen de pression pour le Premier Ministre (B).

A. La dissolution de l’Assemblée Nationale, une nécessité pour résoudre la crise institutionnelle

  • Pour Georges Pompidou, le fait de dissoudre l’Assemblée réglerai la crise institutionnelle car la dissolution permet d’annuler le mandat de tous les députés en exercice et de provoquer des élections législatives anticipées. En effet, l’article 12 de la Constitution dispose « les élections générales ont lieu vingt jours au moins et quarante jours au plus après la dissolution ».
  • De plus, alors que les parlementaires votent pour la motion de censure, le Premier ministre rappelle que la France a besoin « qu’il y ait un gouvernement, il faut qu’il y ait un pouvoir ». Et le fait d’avoir un gouvernement et de provoquer les élections législatives permettra au peuple de s’exprimer dans ce temps de crise institutionnelle.

B.  La dissolution de l’Assemblée Nationale, un moyen de pression pour Pompidou

  • Le choix fait par Pompidou de dissoudre l’Assemblée Nationale lui permet de montrer au peuple qu’il s’intéresse à cette crise alors que le Président de Gaulle a fait un voyage a Baden « la dissolution apparait ainsi comme l’apport de Georges Pompidou au dénouement de la crise, alors que l’apport du Général fut le voyage à Baden ». Cela permet à Pompidou de montrer, il semble, qu’il est légitime et qu’il est plus préoccupé par la situation que le Général de Gaulle.
  • Par ailleurs, Pompidou veut convaincre le président de renoncer au référendum pour pouvoir montrer sa légitimité au peuple et au président afin qu’il n’y ait pas de remaniement du gouvernement « Mon Général, vous me demandez de rester. Je vous demande la dissolution».

Aussi, la dissolution de l’Assemblée est la solution de Pompidou à la crise institutionnelle car cela lui permet aussi de montrer sa légitimité.

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (76.5 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com