LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le gain savoir, Friedrich NIETZSCHE

Commentaire de texte : Le gain savoir, Friedrich NIETZSCHE. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  8 Décembre 2019  •  Commentaire de texte  •  1 672 Mots (7 Pages)  •  81 Vues

Page 1 sur 7

Pauline DE BUF                                                                                                     TL1                                                                                                            

                                                                   

                                                          Philosophie

[pic 1][pic 2]

L’extrait étudié est Le gain savoir de Friedrich NIETZSCHE dans lequel l’auteur nous présente ça description du travail, nous expliquerons dans un premier temps Le travail , une vision commune du travail et le but de ce travail ensuite les natures plus rares, les hommes plus rares et les artistes et contemplatifs et enfin l’ennui dans le travail, le penseur et l’esprit inventif et enfin nous expliqueront la phrase suivante « chasser l’ennui est vulgaire, comme de travailler sans plaisir ». Dans ce texte nous allons chercher dans quel but les hommes travaillent-ils ?

                       

               

          Dans un premier temps, c’est une vision commune du travail que Nietzsche décrit. Le seul but du travail est de survivre avec le gain qui permet de se nourrir, il n’apporte rien d’autre au travailleur que de l’argent. Il s’agit bien de survivre. Ici, Nietzsche dit que travailler est devenu banal , nécessaire pour vivre et que les hommes travaillent pour l’argent et pas par passion pour leur travail, ils choisissent un travail qui rapporte beaucoup d'argent même s''ils ne l'aiment pas. le gain ne sert qu’a la satisfaction des besoins. Donc le philosophe expose le point de vue de presque tous les hommes, si il faut travailler c’est pour gagner un salaire. Peut importe pour eux le type de travaille qu’il doivent faire la seule importance est l’argent pour subvenir a leurs besoins. Le principe de leurs travail est le gain et c’est encore mieux pour eux si le gain en question est élevé. Plus le salaire est élevé plus le travaille devient intéressent. le travail consiste à transformer la nature pour satisfaire ses besoins. L'abondance d'argent devient plus important que la satisfaction des besoins de l'homme. Selon Marx, les animaux ne travaillent pas au sens strict, on n'entend par travail pas seulement un effort de transformation de la nature mais aussi la réalisation d’un projet préalablement pensé et voulu. Ainsi, le travail serait spécifique à l’homme.

       Quand on travaille, on « gagne sa vie ». Mais que signifie gagner sa vie ? Gagner, c’est avoir un gain, un salaire, autrement dit c’est accéder à une chose en plus, à un surplus. Mais que pourrait nous apporter le travail ? L’étymologie du mot « travail »,tripalium en latin, signifie torture qui indique l’idée que le travail serait  douloureux , il correspondrait à un effort, voire à un sacrifice. Cette idée, nous la retrouvons dans le récit de la Genèse : Adam, pour prix de sa désobéissance, se voit condamné à gagner son pain à la sueur de son front. Travailler implique de fournir un effort. C'est parce que l'homme est un être de conscience qu'il désire ce qui lui manque. L'homme travail pour produire quelque chose. Il ne peut pas se passer de l'activité économique.

Le but du travail est d'assurer une production de richesse et de permettre à tout les hommes de subvenir a leurs besoins.

         A l’opposée de la première description, Il y a des hommes rares qui ne peuvent pas travailler sans que cela leur procure du bonheur, ils ont besoin d'aimer ce qu'ils font. Pour eux, travailler sans plaisir est impossible, ils préféreraient même « périr ». contrairement aux autres hommes civilisés, ces hommes rares se préoccupent du travail qu'ils vont choisir, ils sont minutieux et font attention au choix du travail, non pas pour l'argent mais pour le travail en tant que tel. Ils vont chercher un travail qui les intéresse, qui va leur permettre de faire ce qu'ils aiment, de vivre leur passion et donc de satisfaire leur besoins. Ce travail doit les intéresser et cela passe avant tout le reste (argent, honneur...) "Mais il est des natures plus rares qui aiment mieux périr que travailler sans joie ; des difficiles, des gens qui ne se contentent pas de peu et qu'un gain abondant ne satisfera pas s'ils ne voient pas le gain des gains dans le travail même" ici, Nietzsche nous dit que tout le monde ne travaille pas dans le seul but de gagner de l'argent. Ainsi , il y a des personnes pour qui travailler est une joie et qui ne pourraient pas travailler même pour beaucoup d'argent si leur travail ne leur plaît pas.

...

Télécharger au format  txt (8 Kb)   pdf (56.1 Kb)   docx (11.6 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com