LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Peut-on vraiment douter de tout ?

Dissertation : Peut-on vraiment douter de tout ?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  30 Avril 2021  •  Dissertation  •  1 110 Mots (5 Pages)  •  39 Vues

Page 1 sur 5

Dissertation de philosophie

Peut-on douter de tout ?

« Mais que sais-je s’il n’y a point quelque autre chose différente de celles que je viens de juger incertaines, de laquelle on ne puisse avoir le moindre doute ? » disait René Descartes dans les Méditations métaphysiques. Cette idée est la même que celle de plusieurs philosophes comme Socrate ou encore Alain.

Que veut dire "douter de tout"? Une idée qui consiste à dire que tout ce que l'on sait n'est sûrement pas vrai. Remettre en question tout ce que l'on a appris et bannir toute idée de "normalité" ou de "vraisemblance". Le doute est une interrogation. Il peut être le pressentiment, l’impression d’une réalité différente. Il s’oppose à la certitude, notion de ce qui est sûr et qui n’est pas discutable.

Une démarche telle que celle-ci requiert déjà de se poser énormément de questions à propos d'absolument tout et l'on peut venir à se demander si cela est légitime, si l'on a véritablement le droit de douter de tout. Finalement, la vraie question est plutôt "Y a-t-il bon usage de douter de tout?"

Pour se faire, il faut déjà se dire que nous avons des idées sur certaines choses qui ne peuvent être contredites. Notre étude visera à voir si le doute est possible à tous les niveaux. Ainsi nous verrons "pourquoi est-il nuisible de trop douter", "Que nous apporte la limite du doute?"

Existe-t-il un bon usage du doute, c’est-à-dire de cet état de l’esprit qui se demande si une proposition est vraie ou fausse et se traduit par un refus d’affirmer ou de nier ? Douter, ce peut être un état, mais aussi un procédé et un exercice volontaire, une méthode de détachement. Je n’affirme ni ne nie, je suspends mon jugement pour me dégager de croyances fausses, ou, tout au moins, douteuses. Le doute désigne un procédé permettant de mettre en question ce qui a été admis antérieurement, préalablement à toute réflexion dans le but d’établir la vérité sur des bases inébranlables.

Alain qui est grand philosophe inspiré de Platon ou encore Descartes dont le but de sa philosophie est d’apprendre à réfléchir et à penser rationnellement dit dans le Propos sur les pouvoir : « le doute est le sel de l’esprit ». dans cette citation l’auteur souligne le mot sel qui a une vertu conservatrice. Il mentionne le doute, comme le sel pour la viande, permet aux connaissance de ne pas pourrir. Il faut douter de tout et même de ce qu’on sait car on ne sait jamais vraiment ce qu’on sait. Nous pensons savoir tout car nous nous reposons sur des preuves mais ces preuves ne sont pas toujours fiables, on ne pourras jamais atteindre une certitude absolue. Il faut donc douter de tout malgré les preuves et les évidence c’est pour cela qu’il faut douter de tout car nous ne doutons pas car nous nous sommes trompés, mais nous doutons car nous voulons douter, par anticipation pour ne pas nous tromper plus tard. Selon Alain, le doute a une vertu pacificatrice, puisqu’il favorise la tolérance.

Descartes dans les méditations métaphysiques utilise le doute comme vérité première. Grâce au doute, il refonde la science et qualifie le doute de provisoire car lorsque la vérité aura était découverte, il faudra arrêter de douter. Il explique aussi que si quelque chose pense alors quelque chose existe or si nous doutons nous pensons alors nous existons. Celui qui doute, est plus juste, dans la mesure où il cherche des preuves avant d’accuser : sans céder aux préjugés, il respecte la présomption d’innocence. 

...

Télécharger au format  txt (6.6 Kb)   pdf (46.2 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com