LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les 6 modes de connaissance: magique, animiste, religieux, philosophique, théologique et scientifique

Cours : Les 6 modes de connaissance: magique, animiste, religieux, philosophique, théologique et scientifique. Recherche parmi 228 000+ dissertations

Par   •  4 Avril 2017  •  Cours  •  1 422 Mots (6 Pages)  •  529 Vues

Page 1 sur 6

Il y a six modes de connaissance. Ce sont : magique, animiste, religieux, philosophique,

théologique et scientifique.

Premièrement, la connaissance représente la pensée, afin de saisir des évènements

qui ont un caractère représentatif et objectif. La représentativité c’est avoir un esprit de dieux ou

de chose de même esprit de nature. La nature est définie comme l’intéraction reciproque entre les

cinq règnes qui sont: les protistes, les bactéries, les champignons, les végétaux et les animaux.

Aussi par les 4 éléments, le feu, l’eau, l’air et la terre. Donnons-nous un exemple de connaisance,

par exemple, dans le mode religieux, le soleil, il peut être qualifié de dieu. Pour les croyances 

polythéisistes  égyptiennes antiques, c’est un phénomène religieux. Le soleil peut aussi être

représenter comme une étoile, c’est donc un phénomène astronomique en étude de science.

Chaque phénomène est différencier selon les modes de connaissance. Par rapport au soleil, il est

soit un dieu ou une étoile selon  ses caractéristiques, ou chaque type de savoir religieux, ou

même scientifique. La connaissance peut  aussi être un phénomène d’objectivation.

Obejectivation vient du mot ‘’ objet ‘’, qui est donc une réalité extérieur, une pensée par l’être

humain. Quand c’est une étude au sujet de la nature, qui sont les cinq règnes et les quatre

éléments, ou de la société, c’est un donné. Lorsque c’est une topologie indispensable qui sert à

une recherche, c’est une étudié comme une donnée.

Le premier mode de connaissance est le mode de connaissance magique. La magie est

accompli comme la science. Il est important de différencier la magie de la science non par les

initiatives qui s’effectue dans l’esprit, mais par les classes de phénomènes auxquelles elles

s’appliquent. La magie remplit l’influence invisible c’est à dire, qui n’est pas matériel, sur ceux

du visible, qui est matériel, pendant que la science distinguee seulement les phénomènes du

monde visible à l’oeuil nu ou par un apareil scientifique comme un télescope.  Il y a deux types

de magie, la bénéfique et la maléfique. La bénéfique, don’t l’effet est favorable emploi la santé,

la chance, la richesse et la vie. Tout ce qui est bon pour un être. C’est pour cela qu’elle s’appelle

la ‘’blanche’’. La maléfique procure le contraire de la blanche. Elle procure la malchance, la

pauvreté, la maladie et la mort. Elle est donc nommée ‘’noire’’.Cette action, traversant les

croyances représente tout ce qui est opposés : les forces du bien et du mal ou le jour et la nuit.

Le mode de connaissance animiste est la loi de la participation selon Lévy-Bruhl. Elle rélève la représentation prélogique. Cette loi de participation désigne une association des individus du même environement. L’animiste est définie comme l’ensemble des croyances qui donne pour vrai une union des individus avec leur environement.

Du mode de connaissance religieux, se définie comme une croyance, une adhésion à une

opinion. Il y a deux phénomènes sacrés et phénomènes profanes. Le sacré est le synonymes

d’espoir. Il est oppose au profane. La religion peut être une croyance en un seul Dieu, sans Dieu,

selon les croyances de l’être humain depuis la naissance jusqu’à la mort.

La philosophie peut être la recherche de la sagesse ou la recherche du savoir. Selon les

philosophies de  Socrate, il dit que pour être un philosophe, il ne faut pas savoir beaucoup de

choses, mais il doit être calme, modéré, responsible des évènements, il doit être une personne

inspirer par la vertu. Il doit avoir  une qualité morale. Il doit être capable de distinguer le

juste et l’injuste, le bien ou le mal. Il doit simplement suivre les règles données. La philosophie

est une théorie de la connaissance et de l’action.

La théologie est l’étude de Dieu selon les religions Chrétiennes, Islamique ou  Judaïsme. C’est la connaissance des principes des choses. Ells est l’origine de la métaphysique qui étudie le problème de l’existence et de la nature de Dieu. De la métaphysique, c’est principalement l’exisence de Dieu, l’étendue de la liberté et l’immortalité de l’âme. Il y a trois preuves de l’existence de Dieu. La preuve ontologique, la preuve cosmologique et l’expérience mystique. La preuve ontologique selon Descartes, prouve que: « J’ai l’idée de Dieu, donc Dieu existe ». Elle vise à prouver l’existence de Dieu dans un être humains dont ‘’ontos’’ veut dire être. La preuve cosmologique veut dire que l’univers est causer par Dieu. L’argument de la contingence explique que l’univers n’aura pas pu exister d’autre manière que cella parce que c’est de cette façon que Dieu l’a crée. L’expérience mystique est une expérience perceptive. Elle a en rapport avec des choses cachées ou secrètes ou même mystérieuse. L’expérience permet de rentrer en contact avec l’être.

...

Télécharger au format  txt (9.3 Kb)   pdf (74.6 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com