LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Synthése BTs Mode

Rapports de Stage : Synthése BTs Mode. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  18 Octobre 2011  •  561 Mots (3 Pages)  •  3 256 Vues

Page 1 sur 3

La mode est un nom féminin qui a plusieurs sens. Le premier étant la manière temporaire et collective de faire, de penser. Le second est la manière de s’habiller à un moment, à un endroit particulier. Le texte Colette et la mode de Nicole Ferrier-Caveriviére présente la mode à l’époque de Colette. Alors que Jean Paul Gautier lors de son défilé met en valeur une femme habillé en James Bond. Le texte d’Olivier Saillard fait un hommage a Sonia Rykiel lors de son exposition. Dans le texte de Proust, le narrateur est fasciné par les robes de Madame de Guermante et où les compares a des œuvres d’arts.

A travers ces documents, nous allons déterminer si la mode est l’expression d’un idéal.

Prenons pour exemple l’essaie de Nicole Ferrier, ce préface de collette et la mode où elle décrit comment collette transpose sa personnalité dans sa façon de s’habiller. Marcel Proust dans son roman, l’explique à travers le regard du narrateur, qui en observant les motifs d’une robe, se remémore ses souvenirs d’architectures vu à Venise. D’autre part, la créativité amène à mélanger les genres et à confondre le féminin et le masculin comme on peut le constater sur la photo du défilé. La mode a deux facettes distinctes ; l’une est d’habiller la femme, l’autre de créer une œuvre artistique comme nous le souligne Proust dans son texte La Prisonnière. Lors de ce processus de création, un idéal de beauté féminine est profilé. Il est donc inspiré par les créateurs et diffusé dans le monde en ce qui concerne le défilé de Jean Paul Gautier.

Une des clés du succès de la mode réside certainement dans sa capacité à évoluer au fil du temps pour coller au plus prés de la mode et des canons de beauté. La mode est un phénomène intemporel, qui fait partie des sociétés d’hier et d’aujourd’hui. Elle touche tous les âges, tous les sexes et toutes les générations. Dans l’œuvre de Marcel Proust, le narrateur est fasciné par les motifs d’une robe créée d’après l’antique. Les créateurs s’inspirent des époques passées pour créer leur propre style comme Jean Paul Gautier. Olivier Saillard reprend la mode des années 30 pour lui donner un nouveau style.

La mode marque un grand tournant dans la libération de la femme. Nicole Ferrier explique qu’après la première guerre mondiale, vient au temps de l’insouciance et des plaisirs. Collette marque dés lors de son époque en imposant son propre style. La libération des femmes à travers la mode, se fait aussi par le retrait de tout ce qui l’empêchait de se sentir à l’aise dans les vêtements qu’elles portaient auparavant. Pour Olivier Saillard, Sonia Rykiel s’inspirer de ce qui se portait avant d’y apporter une touche actuelle en y retirant des choses contraignante. Pour Jean Paul Gautier, directeur artistique de haute couture est un art qui doit donner du rêve et l’illusion d’une perfection. Le défilé intitulé « James Blonde » joue sur la confusion des genres : avec des mannequins aux cheveux longs et bas résille. Vient ensuite tout l’attirail de l’agent secret, avec des pantalons en néoprène façon combinaison de plongée.

La mode désigne une manière particulière et passagère de s’habiller, de vivre, de penser, liée à un milieu

...

Télécharger au format  txt (3.4 Kb)   pdf (58.6 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com