LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La différence de l’éthique avec la morale

Cours : La différence de l’éthique avec la morale. Recherche parmi 226 000+ dissertations

Par Solar ry  •  20 Juin 2019  •  Cours  •  822 Mots (4 Pages)  •  39 Vues

Page 1 sur 4

V. La différence de l’éthique avec la morale : le bon et le bien, le mauvais et le mal, le normal le pathologique et les normes.

Du coté de l’éthique > le bon et le mauvais ; du coté de la morale > le bien et le mal

La morale, elle règne sur la surface de la terre de façon hégémonique ; elle est diffusée par les religions, inventée par le christianisme et prolongée par les différents islamismes et autres croyances.

Comment est- il possible de ne pas être dans la morale ? Dans la vie, la pensée, la perception, il ya morale dès que nous jugeons ; consiste à juger ce qu’il y a dans la vie courante ; dès qu’on accuse, condamne, méprise et maudit :

- La morale est un système vertical

- elle est inséparable de la religion < rapport à Dieu ;

- est accompagnée d’affectes et de passion (ressentiments)

 Là où elle prend sa forme la plus intense est la question de la sexualité (Objet de la morale) ex : l’homosexuel est pervers, c’est de sa faute ; quelqu’un qui a des relations sexuelles avec plusieurs individus) ; elle est viscérale (ce qu’il y a de plus intime en nous) Elle prend la forme du puritanisme (la sexualité est impure, elle éloigne de ce qui est sacré dans la vie, invention chrétienne l’homme à été fait pour Dieu… < inégalité sexuée, la femme est impure car elle est la tentatrice, l’animal par lequel l’homme a découvert la nudité)

On ne trouve dans toutes les religions que l’interdit de l’inceste

Pervers s’oppose à univers, contre Dieu : contre nature dans le domaine du créer exemple : scientifiquement parlant tout est quasiment pervers

Elle est inséparable d’une certaine position (théologique) de Dieu qui est transcendant ; de la croyance > qq qui croit à des dogmes ce dieu là est un instrument de haine, l

Deux choses compatible avec l’éthique : l’athéisme et la foi, on ne juge pas on ne condamne pas on éprouve de la joie et de la force, les événements sont divins,

Les théologiens chrétiens et musulmans ont inventé cette division entre religion et foi, c’est pour cela que la morale est hégémonique, pour accéder à la foi il faut passer par l’athéisme, les croyants sont des ignorants, des idolâtres ; l’étude n’est pas compatible avec la foi alors qu’avec la croyance l’étude peut la faire explosée

La moralité n’existe pas car il n’y a jamais eu de pureté, le bien, ce sont des fictions

En 380, 4e siècle : 300 ans avant l’islam : 4 évènements

- Un empereur se convertie au christianisme qui devient religion impériale

- Les croyants fabriquent une compilation qu’ils appellent

- Le dogme de l’immaculé conception*ce qui renforce l’idée que la sexualité est impure ; jusqu’au 19e siècle, chez les premiers chrétiens, les juifs, les islamistes pensent que la sexualité est sacrée et d’autres islamistes insufflent l’idée du puritanisme.

On a une identification,

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (39.3 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com