LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Faut-t-il distinguer l'art de la technique ?

Dissertation : Faut-t-il distinguer l'art de la technique ?. Recherche parmi 228 000+ dissertations

Par   •  2 Avril 2017  •  Dissertation  •  1 168 Mots (5 Pages)  •  1 260 Vues

Page 1 sur 5

Huon                                                                                 TES2

Tudual

                                        Philosophie

Sujet : Faut -il distinguer l’art de la technique ?

L’artiste en tant que t’el peut être plus valorisé que l’artisan, en effet, on peut qualifier l’artiste de génie après une œuvre artistique, ou non, alors que l’artisan qui comme l’artiste est un créateur, ne se verra que très rarement glorifiée de la sorte aussi talentueuse soit-il.

Cette valorisation est visible dans la vie quotidienne, les artistes sont acclamées, leur œuvre exposée dans des musées, des expositions ou ailleurs. Cette valorisation est souvent conclue par un succès sans précédent, les plus grands artistes sont ceux que la mort n’a pas réussi à faire taire.

Pourtant, l’artisan, possède une place moins importante bien que la racine de son mot, « Art » est identique à celui de l’artiste.

On dira de l’œuvre d’art, qu’elle est unique et qu’il est impossible de la reproduire avec l’exactitude de l’artiste. Chaque détail aussi insignifiant soit-il, lui donne une légitimité et une dimension artistique.

Or une photographie ou une gravure reste reproductible avec une similarité saisissante si bien que dans certains cas, il est difficile de confondre l’œuvre originel de la pale copie !

Par ailleurs, un artisan joaillier qui crée de ses mains les plus belles parures ou bien artiste-peintre qui crée de ses mains les plus beaux tableaux non t’ils pas soumis tous les deux à la même exigence artistique ? Par conséquent y a-t-il vraiment lieu de distinguer l’artiste qui représente l’art et l’artisan qui représente la technique ?

L'opposition et la hiérarchie, entre art et technique, est récente. Pendant longtemps, le même mot "ars" servait à désigner les deux domaines. Le mot latin ars est synonyme du grec « technè ». Ce que l'on appelle aujourd'hui l'art était autrefois les beaux-arts.

Mais les arts, c'était aussi tous les métiers techniques d’où une racine étymologique commune.

Que peut-il y avoir de communs entre une toile de Delacroix et un meuble de Claudius Abry ? La technique tous simplement, tous deux ont atteint un niveau de pratique technique dans leur domaine respectif leur permettant de faire des créations renommées.

Soit, quand il y a art, il y a technique, mais l’inverse n’est plus vrai.

Il est courant de qualifier les actions de la nature d’artistique, qui ne sait jamais extasier devant un paysage éphémère crée de toute pièce par mère nature ? Francis Bacon disait que l’art était-ce que l’homme ajoutait à la nature, en d’autre terme ce que l’artiste crée n’est qu’un artifice visant à ajouter des détails à la nature déjà bien parfaite.

Parfois, la nature crée des instants ou des paysages artistiques, que l’artiste tentera de copier. De ce point de vue, l’artiste n’est pas vraiment un créateur mais plutôt artisan qui reproduit le reflet de ce que lui offre la nature. On peut donc retrouver un visage dans un arbre créé par la nature et un visage identique dans le bois fait chez l’artisan ébéniste, ce qui distingues les deux œuvres se sont leurs concepteurs et leurs origines.

De plus, la création artistique à vue le jour à suite d’une idée visant nul autre qu’une cause finale. L’artiste créait celons son idée propre même si celle-ci est inspirée par la nature.

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (53 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com