LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Est-il interdit de rêver?

Dissertation : Est-il interdit de rêver?. Recherche parmi 228 000+ dissertations

Par   •  3 Mai 2017  •  Dissertation  •  676 Mots (3 Pages)  •  231 Vues

Page 1 sur 3

Maria Guibaud TL

Est-il interdit de rêver ?

La fréquence des rêves est déterminée exclusivement par le souvenir que nous en avons, mais un individu ‘’normal‘’ rêve en moyenne 100minutes par nuit. Pendant que nous rêvons, notre inconscient se lie au conscient sous forme de rêve du plus simple au plus complexe, qui pourrait souvent se manifester pour satisfaire nos désirs inassouvis, nous stimuler du manque de la personne, de la situation ou de l’objet que l’on désir, et par manque on entend donc la douleur. Le rêve, totalement dépendant du conscient, peut néanmoins s’en écarter sous la forme d’un rêve confus, incohérent, utopique ou fantasmagorique. Rêver n’est-il donc pas un moyen de nous révéler les choses que l’on ne s’avoue pas à nous-même ? Ou est-ce un moyen de nous donner de nouveaux espoirs dans notre vie consciente ? Devons-nous ‘’suivre nos rêves’’ ou au contraire nous les interdire ?

Eclaircissons ce sujet en commençant par analyser les sources de plaisir que nous procure le rêve, puis son mécanisme quelque fois tourmenté en finissant par une conclusion personnelle.

D’après Freud, le rêve est une manière d’améliorer la vie dans le mécanisme qu’adopte l’inconscient pour toucher le conscient dans ses désirs inassouvis ou manques. La Belle Bouchère (rêve que rapporte Freud d’une de ses patientes) rêves qui se traduit par un désir sexuel refoulé. Freud soutient que l’utilisation du rêve chez l’Homme est proche du remède, une façon de se soigner du déni qu’on s’impose. Mais ce que le mécanisme du rêve apporte également, c’est une ‘’autonomie’’ à assouvir nos envies car, les ayant vécues dans le rêve, elles nous éloignent de nos désirs premiers ou créent une perte d’intérêt. Nos rêves nous soulagent d’une souffrance, de ne plus désirer, ils apaisent un manque. Certains rêves peuvent être interprétés par l’Homme, des rêves qu’il voudra réaliser, comme par exemple rêver de trouver l’amour ou plus simplement manger quelque chose en particulier. La fonction de ces rêves serait de nous motiver à obtenir ce qui nous fait envie d’une manière consciente, réelle.

Il ne peut y avoir de rêves sans réalité, c’est pourquoi le rêve est le reflet de notre personne. Chacun d’entre nous fait des rêves différents, parce que nous avons chacun notre réel. Le rêve est le fruit du mécanisme qu’entretiennent le conscient et l’inconscient, il peut être agréable ou inquiétant, tout dépend de notre état conscient.

Ce mécanisme peut être harmonique comme il pourrait tourner à un affrontement entre conscience et inconscience. Certains rêves ne sont pas là pour satisfaire les désirs de la conscience de l’individu mais portent un message : il traduit les envies, comme il peut traduire les angoisses ou les peurs. Ces rêves pourraient nous soulager ou nous aider à connaître la source d’un mal-être, mais si le rêve nous portait une explication sur ce qui ne va pas ou nous soulageait, la conscience prendrait le pas sur l’inconscience. Voilà pourquoi on ne se souviens pas toujours de ses rêves, ‘’la censure’’ selon Freud. Pour lui le rêve pourrait être le résultat du relâchement de la conscience et donc de la censure, une hypothèse qui transforme le rôle bénéfique du mécanisme conscience/inconscience et en créé un affrontement. Mais pour cela le sujet du rêve devrait être une chose que l’individu doit oublier pour ne pas se sentir mal : la conscience devient alors un moyen de se sentir bien en censurant les images bien trop gênantes de l’inconscient qui parviennent à l’individu, on pourrait imaginer la censure comme étant un mur dressé entre la conscience et l’inconscience.  

...

Télécharger au format  txt (4.3 Kb)   pdf (43.1 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com