LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Qu’est-ce qui explique le besoin d’adhérer à un de ses groupes? Est-ce notre propre choix ou est-ce le groupe en question qui nous aliène?

Commentaire de texte : Qu’est-ce qui explique le besoin d’adhérer à un de ses groupes? Est-ce notre propre choix ou est-ce le groupe en question qui nous aliène?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  15 Décembre 2013  •  Commentaire de texte  •  783 Mots (4 Pages)  •  688 Vues

Page 1 sur 4

Nous faisons tous partis d’un groupe. Qu’il soit social, politique, religieux ou sportif. Qu’est-ce qui explique le besoin d’adhérer à un de ses groupes? Est-ce notre propre choix ou est-ce le groupe en question qui nous aliène? Lorsque différente option s’offre à nous, un choix se créer. Tant dis que l’aliénation consiste à perdre notre personnalité et de se sentir dépossédé face à un groupe. Je crois que les choix que nous faisons sont le reflet de notre personnalité et nous sommes les seuls à en être maître. Donc le besoin d’adhérer à un groupe est un choix personnel. Je vous expliquerai la différence entre les deux théories pour ensuite expliquer le choix d’Agnès.

Deux philosophes représentent bien chacune des options énumérer ci-haut. Jean-paul Sartres, romancier, journaliste, politicien et militant réfère ses pensé philosophique au courant existentialiste. Il considère l’homme libre de faire des choix. Pour sa part, Karl Marx, a été influencé par la révolution industrielle et les conditions de travail minables des hommes de cette époque. C’est donc pourquoi il pense que l’homme est aliéné par les autres donc il n’est pas libre de décider par contrainte au monde extérieur.

Pour Karl Marx, il y a deux types de liberté. La liberté formelle, qui est un système de droits et de liberté assez générale. Nous pouvons comparer ce type de liberté à la charte de droit et liberté actuelle. Selon Marx, l’aliénation et l’exploitation sont le fruit de certaine de ces libertés, ou lois. C’est donc pourquoi il définit un deuxième type de liberté qui détermine l’individualité de l’homme avant son statut social. La liberté réelle s’explique par le fait de décider soi-même sa vie, sans contrainte extérieur. Par contre, la communauté doit être présente pour arriver à être libre. C’est grâce à la communication avec les autres que l’homme développe ses capacités. Mais liberté réelle n’est pas possible sans la liberté formelle; l’absence de lois et de contrôle feraient un monde sans dessus-dessous dans lequel il serait impossible de vivre. Il ne suffit que de trouver le juste milieu et de fixer des limites dans la communauté afin d’épanouir chacun.

Selon Sartres, l’homme doit se définir une personne et se créer une personnalité car au départ, il n’est rien. Il est le seul à avoir choisi ce qu’il deviendra. En d’autre mot, la liberté est de faire des choix, malgré notre situation. On ne choisi pas son époque, sa famille ou son pays. C’est lorsque l’homme accepte ses conditions, qu’il peut commencer à faire des choix, donc de devenir libre de sa vie et de ses décisions. Pour Sartre, la liberté se définit donc aux choix que l’homme fait vis-à-vis sa vie et de les accepter. L’exemple le plus approprié pour expliquer ceci est celui d’un travailleur aillant de mauvaise condition de travail; il a le choix de continuer dans cette voie ou de se trouver un autre emploi. Ne rien faire, en invoquant plein de raison, est aussi un choix. Les autres sont aussi importants dans l’existence de l’homme. C’est grâce aux regards des autres que l’homme reconnait qui il est. Il faut accepter le jugement d’autrui, car c’est ce qui nous indique qui nous sommes et si on veut changer ce que nous sommes. L’homme est libre d’accepter ou de rejeter l’image

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (67 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com