LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Droit Public: Mouvement intellectuel : Marxisme et anarchisme

Commentaires Composés : Droit Public: Mouvement intellectuel : Marxisme et anarchisme. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  15 Octobre 2012  •  2 105 Mots (9 Pages)  •  843 Vues

Page 1 sur 9

Chapitre 2

A- Des Etats avec une forte autonomie locale (Espagne, Belgique)

Tous ces Etats fédéraux peuvent bien marcher

III-

- Mouvement intellectuel : Marxisme et anarchisme

A) Mouvement marxiste

Mouvement dont le père est Angel. Marx commence avec une analyse philosophique qui débouche sur une analyse économique. Elle reprend la pensée de Hegel (dialectique : est un mouvement qui fait que toute chose, pensée, tout être, secrète son contraire. L’histoire est l’Idée et elle fonctionne de cette manière dialectique. Conclusion pour Hegel « il faut adorer l’Etat comme un divin terrestre ». sa conclusion c’est l’Etat Nation. Il commence à publier en 1934, il a raison dans la méthode (dialectique qui mène le monde) mais ce qui engendre le mouvement ce n’est pas l’histoire qui a un sens mais c’est la matière. La matière c’est les relations économiques entre les personnes. Depuis le Moyen-Age, l’industrialisation progressive, le machinisme entraine une relation économique. Certains vendent leurs forces de travail et d’autre investissent dans les capitaux pour en tirer plus de profit. Les premiers sont appelés prolétaire et les autres capitalistes. Entre ces 2 classes, il va y avoir forcément un mouvement dialectique (lutte des classes) et à la fin de cette lutte il y aura une révolution . pour Marx, c’est comme ça, c’est l’Histoire. Pour lui, il va forcément une révolution qui est fatal. Une foi cette révolution fini, il y aura une dictature du prolétariat et ceux-ci commanderont le système.

 Cela entrainera la disparition de l’Etat. Ces économies sont des infrastructures et le droit c’est la superstructure. Ce système a donné lieu à une rivalité théorique entre 2 tendances : Joseph Staline et Trotski

- Lénine meurt le 21 janvier 1924 et Staline va diriger le mouvement communiste. Ils n’ont qu’une idée : le communisme ne peut pas triompher partout comme marx l’a dit. Pour éviter de se faire le pouvoir par les capitaliste, ils vont renforcer l’Etat. « tout le pouvoir au soviète et l’electrification du pouvoir » Staline dit que l’Etat doit se renforcer au niveau interne et une fois la révolution terminée, il faudra exporter le modèle.

- Trotski est le chef de l’armée rouge pendant la révolution. Il pense à l’inverse que la révolution doit être exportée tout de suite. Elle doit être permanente.

 L’Etat n’est qu’un moyen d’assurer la dictature du prolétariat. C’est devenu un Etat totalitaire et en 1990, ce modèle a complètement été abandonné.

Le marxisme a été un formidable mouvement en XXème siècle. Les intellectuels ne bannissent pas ce système. On renforce l’Etat pour qu’il dépérisse.

B) L’Anarchisme

On a distingué les socialistes utopistes et les socialistes scientifiques.

- Postule l’absence d’Etat, l’absence de droit…

- Elle prône le fait que certes il doit y avoir une grande contestation mais qu’elle doit aboutir à la destruction de tout système représentatif. Bakounine : »on arrive toujours au même résultat, le gouvernement de la majorité par une minorité.

- Comment on régule une société

 On ne peut se passer du droit pour réguler la société et comme instrument de paix sociale.

IV- organisation de l’Etat : la séparation des pouvoirs

- En définitive, on s’est inspiré de Montesquieu. Il dit une chose : il y a 2 fonction (exécutive et législative) on va les séparer. Il ajoute qu’entre ces 2 pouvoirs, il peut y avoir 2 types de relations : faculté de faire et faculté d’empécher. « entre ces deux pouvoirs devraient se former une inaction mais elles seront tenus d’aller de concert ». Pouvoir d’impultion, d’action et de l’autre faculté d’empêcher.

Il y a 2 modèle dont le fonctionnement n’est pas comme on le pense

A) Deux modèle théoriques

A partir des idées de Montesquieu, on a créé un système ou on a mis en place les typologies politiques. Elle repose sur 2 modèles possible : un régime parlementaire et régime présidentiel.

1- Le modèle parlementaire

- Qu’est-ce que c’est ?

Une régime parlementaire est un régime dans lequel chacun des deux pouvoirs disposent d’un moyen de mettre en jeu la responsabilité politique de l’autre pouvoir au point d’en obtenir la fin, la suppression. Ces moyens s’appels du côté de l’exécutif, la disolution et du côté législatif, la mise en jeu de la responsabilité politique du gouvernement par le biais d’une mention de censure/ d’un vote de défiance. Ce régime impose un équilibre entre les deux pouvoirs. Il impose que le gouvernement soit collégiale (ce ne sont pas les individus c’est un ensemble), solidaire, homogène et responsable devant toute ou parti législatif. Le pouvoir collégiale est le pouvoir de dissoudre l’Assemblée Nationale. C’est le chef du gouvernement qui peut provoquer la dissolution. Mécaniquement, l’arbitrage va revenir au peuple.

- L’histoire commence à partir de Guillaume le conquérant. Celui-ci réuni ses vassaux : magnum concilium Jean sans terre au XIIIème siècle. En 1915, Jean sans terre signe la grande charte (lève l’impôt en échange de travail). C’est la réunion de nobles. Ceux qui siège à côté du Roi -> chambre Haute et ceux qui siège plus loin du Roi -> Chambre Basse. Deux chambres qui se réunissent ensemble.

- 1640, Charles Ier lève l’impôt sans demander l’avis des chambres. Ceux-ci se lèvent contre le Roi. Le roi s’oppose donc au parlement en voulant en tuer 5. Cependant, le parlement chasse le Roi et c’est le début d’une révolution.

- Marie Stuart arrive et le 22 janvier 1689, en Angleterre, elle accepte un texte très important : le Bill of right. Dans ce texte elle dit 3 choses :

 Il n’y aura plus de suspension des libertés publiques. On dit souvent que ce texte est un texte d’habéas corpus

 Elle indique qu’il y a un pouvoir annuel pour lever l’impôt

 Et ce texte assure une libertée d’expression et de

C’est le début de la Constitution

...

Télécharger au format  txt (13.1 Kb)   pdf (141 Kb)   docx (13.7 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com