LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Liberte de penser

Étude de cas : Liberte de penser. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  13 Avril 2019  •  Étude de cas  •  621 Mots (3 Pages)  •  107 Vues

Page 1 sur 3

Mesdames Messieurs bonjour

aujourd’hui nous venons nous exprimer devant vous pour dénoncer un fait. C ‘est une belle chose que de pouvoir dire ce que l’on pense ici dans notre beau pays . Nous ne réfléchissons pas avant de parler, penser ou agir, nous pouvons nous rassembler comme bon nous semble; ceci est inscris dans la déclaration universelle  des droits de l’homme:toute personne a droit à la liberté de penser, de conscience, de religion, ce droit implique la liberté de changer de religion, de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seul ou en commun, tant en public qu’en privé par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. Tout ceci nous paraît dérisoire parce que c’en est une évidence, un droit fondamental pour nous français. Mais ce n’est pas le cas partout. Aujourd’hui on compte pas moins de 77 pays dans lesquelles ce droit si fondamental n’est pas respecté. Prenons l’exemple de l’un d’entre eux, la Chine, en Chine environ 80 journalistes restent incarcérer pour avoir exprimé leurs opinions sur internet. En effet on ne peut pas parler de liberté d’expression si le gouvernement à une main sur tout, supprime les opinions qu’il juge subversif et emprisonne les auteurs sans même les jugés. Avez vous déjà entendu parler d’une manifestation en Chine ? Vous me direz que oui en me citant celle de de la place de Tian’anmen mais rappeler moi combien de morts y a t-il eu cette journée ? Environ 10 000, est ce qu’une manifestation doit ce dérouler comme ceci ? Évidemment que non !

Et la liberté de penser ou de croire ce que l’on veut l’on t-il en Chine ? Vous pensez sûrement que le gouvernement ne peut pas entrer dans nos tête, que l’on est toujours libre de sa conscience, n’est ce pas ? Eh bien non puisque toute les religions ne sont pas autoriser. Les autorités ont harcelé, arrêté et souvent maltraité les personnes ayant pratiqué leur religion dans des lieux de culte dit « domestique », c’est à dire chez eux.

On dit que la Chine se démocratise, que les dictatures ne sont plus d’actualités. Détrompez-vous ! En Chine les pratiquants du Falun Gong qui est un mouvement spirituel basé sur la vérité, la compassion et la tolérance ont été envoyés dans ce que l’on nomme pudiquement « camp de rééducation par le travail » ou sont soumis à d’autres formes de détention, accompagné de mauvais traitements, de torture voire de la mort. Leur gouvernement affirme sans doute que les camps de travail n’existent plus. Alors qu’en réalité ils sont toujours présent, ils sont seulement déguisés.

Certains se croient à l’abri parce qu’ils sont célèbres et que pour cela le gouvernement ne peut les faire disparaître. Eh bien ils se trompent,  en 2009 un chanteur traditionnel Chinois a été arrêté par les autorités, il fut par la suite déclaré mort d’un diabète mais il était en bonne santé et n’avait jamais eu de diabète. De plus sa femme et sa famille n’ont pas eu le droit de pratiquer une autopsie ni même de voir le corps, sa femme a même été condamnée à 3ans d’emprisonnement pour avoir je cite « troublé l’application de la loi par le biais d’une organisation hérétique »

Tout ceci ne vous a donc pas révolté ? Alors réagissons, mobilisons nous et la prochaine fois que nous exprimerons notre point de vue en public ou que nous pratiquerons notre religion, pensons à tous ces gens qui ne sont pas libre de faire tout cela et aidons ces hommes et ces femmes, eux qui ne sont même pas libre de penser ou de croire ce qu’ils veulent. En parler c’est déjà les aider.

...

Télécharger au format  txt (3.6 Kb)   pdf (23 Kb)   docx (187.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com