LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etre libre, est-ce seulement refuser ce que l'on nous impose ?

Dissertation : Etre libre, est-ce seulement refuser ce que l'on nous impose ?. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  28 Novembre 2019  •  Dissertation  •  1 220 Mots (5 Pages)  •  45 Vues

Page 1 sur 5

Être libre, est-ce seulement refuser ce que l’on nous impose ?

Etant sous l’autorité de nos parents, si nous refusions ce qu’ils nous imposent, serions-nous libres ? Être libre est-ce désobéir à ses parents ? Nous pouvons penser que l’on doit seulement refuser ce que l’on nous impose pour être libre, puis nous pouvons prouver que nous nous imposons des choses nous-même. Mais l’imposition est-elle une contrainte ou une obligation ? Dès lors nous pouvons nous demander si pour être libre, doit-on seulement refuser ce que l’on nous impose ou bien ne nous imposons-nous pas des choses à nous-même ? La notion de liberté est abstraite mais elle désigne l’absence de soumission et elle qualifie l’indépendance de l’être humain.

Il semble que l’on doit seulement refuser ce que l’on nous impose pour être libre, puisqu’on refuse donc qu’on nous donne des règles, des lois, on refuse les conventions sociales, on y désobéit. Nous imposer tout ça, c’est contre notre liberté, puisque ce terme désigne le fait de faire ce que l’on veut, penser ce que l’on veut sans se faire juger, sans loi, sans le regard des autres ni la pression de la société qui sont vécus comme des contraintes. Il faudrait donc seulement refuser toutes ces conventions, pour être libre et faire ce que l’on veut. Dans le but de n’être sous aucune autorité, d’assumer sa propre liberté et donc de pouvoir être libre et maître de ses propres choix sans contraintes. Le terme contrainte désigne un individu soumis à une volonté extérieure à la tienne, c’est de l’oppression il n’a pas le choix. Nous ne pouvons nier le fait que certaines femmes dans le monde sont contraintes de porter le voile. Comme nous le montre d’ailleurs Diogène Laërce dans la Vie de Diogène, en nous montrant ce personnage libre, sans conventions, qui préfère suivre la nature. Il refuse qu’autrui soit un obstacle à sa liberté sans mesure ou que la loi lui commande de se soumettre, il fait ce qu’il veut sans contraintes.

La question était donc, doit-on seulement refuser ce que l’on nous impose pour être libre ? Nous avons montré que oui, pour pouvoir être libre il faut refuser les contraintes, les obligations et les conventions sociales, puisque nous devons être sous aucune autorité afin d’exprimer sa propre liberté. Cette thèse est limitée puisqu’on utilise le mot « seulement » qui est très restrictif. Il nous faut montrer avec la poursuite de la réflexion qu’il ne faut pas seulement refuser ce que l’on nous impose pour être libre.

Peut-on utiliser l’adverbe « seulement » pour ma première thèse ? Puisque ce mot apporte une condition, il apporte une nuance d’exclusivité. Dans le but d’avoir qu’une seule condition, on pourrait donc croire à la facilité, qu’il faut « juste » refuser ce que l’on nous impose pour pouvoir être libre. Par liberté j’entends que c’est un sentiment qui est subjectif et relatif à chacun, ainsi l’impression que l’on ressent nous suffit. De même je suis libre quand rien ne m’empêche donc sans obstacles. Toutefois, la liberté ne dépend pas que de l’absence d’obstacle extérieur, c’est aussi une capacité intérieure de l’individu. En effet l’homme seul à la capacité de choisir, de trancher et de décider pour lui-même, indépendamment des circonstances. Il a donc la capacité de faire abstraction du monde extérieure et du regard des autres ou de la société. C’est donc le libre arbitre. Cela explique donc la situation de l’âne de Buridan, qui lui est un animal et n’a pas de libre arbitre, il a un instinct qui est un savoir inné dont dispose l’animal pour répondre à ses besoins vitaux. Cet âne a soif et faim, il dispose d’eau et d’avoine à égal distances, dans des directions opposées, il ne va pas se décider à choisir et va donc mourir. N’étant pas un humain il n’a pas cette capacité de libre arbitre à trancher.

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (33.1 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com