LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Est ce qu’il y a une universalité des droits de l’Homme ?

Commentaire de texte : Est ce qu’il y a une universalité des droits de l’Homme ?. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  7 Avril 2013  •  Commentaire de texte  •  757 Mots (4 Pages)  •  397 Vues

Page 1 sur 4

Jojo

sans mécanismes de protection donc il faut des garanties juridiques mais également les garanties politiques, administratives au niveau interne et international. On peut également avancer que certains états très attachés à leur souveraineté peuvent limiter les effets concrets de la proclamation des droits et des libertés tel que l’ingérence dans les affaires internes, ensuite on peut avancer la question des états à fort déficit démocratique (pas d’élection). On peut avancer des raisons économiques et sociales qui font que les droits de créances sont très peu protégés car il faut un fort développement économique du pays pour que ces droits sociaux puissent être protégés, on considérera qu’il y a donc priorité que les droits culturels. Il y a encore une autre raison les risques induits par les développements technologiques (secret de la correspondance) et tous les risques liés à la biologie, c’est là qu’on peut relativiser l’aspect de progrès.

• La question de l’universalité des droits de l’Homme, est ce qu’il y a une universalité des droits de l’Homme ?

L’universalité en effet peut se heurter à d’autres philosophies, d’autres cultures si on regarde les textes anciens nationaux relatives aux droits de l’Homme, le titulaire des droits c’est l’Homme, de même au niveau européen, donc on peut en déduire qu’il existe une universalité de la personne, il y a donc une universalité de ses droits.

Rivero en 1980 écrit « L’universalité tient à ce que partout est perçue cette exigence fondamentale que quelques choses est du à l’être humain parce qu’il est un être humain » mais la doctrine sur l’universalisme des droits est une doctrine occidentale. Car l’origine se trouve dans la philosophie politique occidentale qui est fondée sur les droits aux libertés civiles et politiques auxquelles on a rajouté les droits sociaux et économiques.

Et l’idée d’universalité est contestée parfois très virulente, certaines rappellent que cette idée d’universalité, qu’elle sert de paravent à l’impérialisme des États européens d’autres la rejette seulement parce qu’elle est purement occidentale, plusieurs intellectuels soulignent que ces droits d’origine européenne n’auraient pas d’équivalent dans d’autres cultures qui sont tout aussi avancé que la culture occidentale. Les organisations comme Amnesty international s’inquiètent de ces thèses qui remettent en cause la vision occidentale.

Et cette vision occidentale s’est longtemps opposé au sein de l’ONU à celle du bloc socialiste , qui lui, privilégiait les droits économique, sociaux, culturels, privilégié à chacun selon ses besoins.

L’effondrement de l’idéologie du bloc socialiste a, par contre coup, favorisé la diffusion du modèle occidental qui est une modèle qui véhicule l’idée qu’il existe une égale dignité de chaque être humain.

La conséquence de cette conception universaliste est que les États ne peuvent opérer aucune distinction quand à l’exercice des droits ils ne peuvent pas refuser à un individu ou à un peuple le pouvoir, la faculté de réclamer le bénéfice de ces droits.

On peut donc parler du prosélytisme des droits de l’Homme.

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (72 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com