LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Hackers au coeur de la résistance numérique

Fiche de lecture : Hackers au coeur de la résistance numérique. Recherche parmi 226 000+ dissertations

Par   •  3 Septembre 2019  •  Fiche de lecture  •  908 Mots (4 Pages)  •  13 Vues

Page 1 sur 4

Hackers au cœur de la résistance numérique : fiche de lecture

Présentation

Ce livre a été écrit par Amaelle Guiton en 2013. C’est une journaliste actuellement présidente de la Société des journalistes et personnels du quotidien Libération. Ce livre évoque différents mouvements de hackers qui luttent pour se faire entendre en utilisant leur savoir-faire.                                                                                                             Le livre est divisé en 5 chapitres, une introduction et une conclusion. Ces 5 chapitres sont divisés en sous-chapitres.

Introduction

L’introduction évoque l’EFF (Electronic Frontier Foundation), qui est une organisation américaine créée pour défendre les libertés numériques. Elle a été fondée par John Perry Barlow, un poète, essayiste et militant, en 1990. Il est notamment connu pour avoir rédigé une « Déclaration d’indépendance du cyberespace » publiée en 1996.

Elle évoque également une autre organisation : WikiLeaks. Il s’agit d’une ONG fondée par Julian Assange en 2006, qui a pour objectif de publier des documents confidentiels ainsi que des analyses politiques et sociales au niveau mondial. En avril 2010, cette organisation a publié une vidéo du « meurtre collatéral » d’une douzaine de civils et de deux photographes de l’agence Reuters, abattus par un hélicoptère Apache à Bagdad au mois de février. WikiLeaks a également publié beaucoup de documents militaires secrets sur la guerre en Afghanistan et sur la guerre en Irak.

Elle évoque également Guy Fawkes, l’un des principaux acteurs de la « Conspiration des poudres » menée contre le roi protestant Jacques Ier et le Parlement britannique en 1605, pour protester contre la répression du catholicisme.

Le monde a changé depuis l’apparition de WikiLeaks puisqu’avec la révélation de secrets militaires, l’ONG a investi le domaine politique. Et le domaine politique a également envahi Internet. Des pays ont essayé d’interdire des sites pour empêcher de divulguer des informations confidentielles qu’ils voulaient cacher. Guy Fawkes et Julian Assange ont un point commun : ils défendent les libertés individuelles.

Des exemples de système politique surveillant Internet sont les suivants : la censure et la surveillance généralisée, par exemple en Tunisie, en Iran et en Chine. En Egypte, Hosni Moubarak avait « coupé la ligne » et les citoyens du régime de Bachar el-Assad étaient tenus sous monitoring permanent.

Ces défenseurs de la liberté de communiquer, de la liberté d’informer, de la liberté de partager, de l’échange des savoirs, de la transparence des données publiques et de la protection de la vie privée sont divisés en beaucoup de groupes différents qui n’ont rien à voir entre eux. On peut citer par exemple ceux qui fabriquent des imprimantes 3D et ceux qui décortiquent des projets de loi et font le siège des bureaux des parlementaires. Il y avait tellement de groupes que les journalistes ont voulu comprendre tout ce qui englobait les hackers et les hacktivistes.

Chapitre 1 : Ce que hacker veut dire

Mon oncle, un fameux bricoleur...

Les gens ont souvent tendance à confondre hacker et pirate informatique. Pourtant, hacker veut dire bien plus que ce qu’on pense. Le hack n’est pas forcément quelque chose d’informatique. Un hacker est souvent mu par la curiosité de découvrir comment fonctionne un mécanisme pour ensuite le modifier un peu et en faire ainsi un usage différent de celui d’origine. Numendil, 26 ans, cite l’exemple des baguettes chinoise. Ça sert à manger mais si on en fait quelque chose pour tenir une lampe, on a donc hacké les baguettes.

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (78.5 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com