LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rapport de stage dans la polyvalence de secteur en centre médio-social

Commentaires Composés : Rapport de stage dans la polyvalence de secteur en centre médio-social. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  7 Juin 2015  •  3 714 Mots (15 Pages)  •  1 042 Vues

Page 1 sur 15

Page d’énoncé :

Mon stage s’est déroulé dans le domaine de la polyvalence de secteur, dans un Centre Médico-Social (CMS) dépendant d’un conseil général qui s’étend sur un territoire regroupant 41 communes.

Il intègre en son sein, les équipes du service social départemental (SSD), les équipes de protection maternelle infantile (PMI), et celles de la prévention spécialisée et de l’aide sociale à l’enfance (ASE).

L’intervention se déroule sur l’une des 41 communes, ville résidentielle de 5000 habitants à dominante pavillonnaire. Une partie de son secteur est composée d’une cité comptant environ, 150 logements à caractère social.

Erigée dans les années 1970, pour héberger exclusivement des familles de militaires, elle est, maintenant, ouverte à tous types de familles. La personne dont il sera question vit dans cette cité. Les problèmes liés au logement (situation locative) figurent en première place des problèmes sociaux rencontrés dans ce secteur rattaché au cadre des missions de la polyvalence de secteur.

Mon accompagnement, pour cette situation, correspond dans un premier temps, à une aide de relogement, qui, au fil des entretiens, a conduit à une mise en œuvre d’un accompagnement social lié au logement (ASLL) du fait des difficultés rencontrées par Mr S. Ces dernières sont d’ordre de gestion administrative, financière et budgétaire.

J’ai choisi de vous présenter cette situation car elle m’a permis d’une part, de mener des interventions concrètes sur un plan administratif et financier et, d’autre part, de participer à la mise en place d’un accompagnement social lié au logement (ASLL). Elle m’a confronté aux différentes complexités d’une demande initiale d’aides financières et m’a permis d’assurer une intervention d’aide au relogement, dans une situation où une procédure d’expulsion avait déjà été enclenchée mais qui n’avait pas donné suite.

Enfin cette situation m’a permis d’apprendre et d’acquérir certaines compétences en lien avec la problématique du logement, du relogement et des missions de l’Assistant de Service Social rattaché au cadre législatif des procédures d’expulsions locatives.

L’intervention s’est déroulée sur une période de deux mois et demi, (de mi-novembre 2013 à fin janvier 2014) comportant six rendez-vous avec Mr S., une dizaine de contacts téléphoniques, une visite à domicile ainsi qu’un travail en lien avec d’autres partenaires comme les bailleurs sociaux, ou le service d’accueil et d’orientation mettant en œuvre les mesures d’ASLL.

La rencontre et la formulation de la demande (Phase de démarrage) :

L’ensemble des éléments présentés ci après émane d’informations recueillies lors des divers entretiens avec Mr S., du dossier de suivi social de la personne et des différents partenaires (bailleurs sociaux).

Mr S. demande un rendez-vous auprès de la secrétaire du Centre Médico-Social par téléphone suite au rendez-vous qu’il a réalisé avec son bailleur locatif.

J’ai reçu Mr S., seul, lors d’une permanence suite à une proposition de relogement que son bailleur lui a proposé.

Recueil de données ou collecte d’informations :

Agé de 52 ans, il est en CDI comme manutentionnaire pour une entreprise de sous-traitance depuis neuf ans. Mr S. est en arrêt maladie depuis avril 2013, des suites d’un accident de travail. Mr S. vit seul, il est divorcé depuis l’année 2012. D’une première union, Mr S. a quatre enfants, trois fils ; N. âgé de 35 ans, J. âgé de 32 ans, S. âgé de 28 ans, et une fille K. âgée de 22 ans. Les quatre enfants de Mr S. sont indépendants. Mr S. a aussi quatre petits enfants âgés de 4 ans, 2 ans et demi, 2 ans et 7 mois. Mr S. est de nationalité française.

Il était habillé d’un jean et d’une veste en jean. Il avait un débit de parole très rapide et soutenait mon regard. Mr S. ne paraissait pas stressé de rencontrer un assistant de service social. Il était exclusivement centré sur sa demande concernant le logement et ne semblait pas vouloir aborder sa vie personnelle et familiale. Lorsque Mr S. s’exprimait sur le thème du logement, Mr S. ne semblait pas mal à l’aise, en revanche lorsque qu’il abordait sa situation financière et plus particulièrement la gestion de son budget mensuel, Mr S. était assez évasif. Il n’a donné aucune précision lors du premier entretien, malgré quelques sollicitations et n’était en possession d’aucun justificatif hormis sa proposition de relogement.

Le premier entretien s’est donc exclusivement axé sur la proposition de relogement avec laquelle Mr S. est venu. Mr S. a alors formulé une demande d’aide à l’accès au logement (FSL), qui correspond à la demande que son bailleur lui a faite pour pouvoir bénéficier d’un relogement.

Cette proposition de relogement fait suite aux démarches d’expulsion locative (pour cause d’impayé de loyers) enclenché en 2012 et n’ayant pas donnée suites. De plus, inscrit dans un plan de rénovation urbaine l’immeuble dans lequel vit Mr S. est amené à être démoli. Son bailleur locatif lui à alors fait une proposition de relogement dans le même quartier dans lequel il vit. Souhaitant, néanmoins obtenir des garanties, ce denier demande à Mr S. de réaliser une aide à l’accès au logement.

Contacts antérieurs avec des travailleurs sociaux :

Mr S. précise qu’il a déjà été suivi par le Service Social. Lors de ses précédents entretiens, Mr S. a été reçu une première fois, en 2012 pour pouvoir réaliser l’enquête d’expulsion dont il faisait l’objet.

La seconde fois, Mr S. a sollicité le service Social Départemental pour pouvoir être aidé à propos de sa dette locative et a fait la demande d’être accompagné dans la recherche d’un autre logement, dû à la procédure d’expulsion dont il faisait l’objet. Mr S. indique qu’il a été dirigé vers le Service d’Accueil et d’Orientation (SAO) de la ville qui s’occupe d’accompagner les usagers dans leur recherche de logement. Mr S. précise qu’il s’est rendu à un rendez-vous et qu’aucune suite n’a été donnée par le SAO.

Situation locative :

Mr S. vit dans son logement de type T6 depuis 2006. Mr S. vivait dans ce logement avec son ex épouse et les deux enfants de cette dernière. Il ne règle plus ses loyers ainsi que ses charges locatives depuis octobre 2011. Il vit seul dans

...

Télécharger au format  txt (24 Kb)   pdf (215.5 Kb)   docx (17.2 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com