LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le président syrien Bachar al-Assad et son discours

Dissertations Gratuits : Le président syrien Bachar al-Assad et son discours. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  6 Janvier 2013  •  1 575 Mots (7 Pages)  •  672 Vues

Page 1 sur 7

Le président syrien a fait dimanche sa première apparition publique depuis des mois.

Il n’avait pas parlé en public depuis novembre. Le président syrien Bachar al-Assad a prononcé dimanche un discours devant ses partisans à la Maison de la culture et des arts à Damas, une allocution-fleuve retransmise en directe par la télévision syrienne. Depuis sept mois, le chef d’État, contesté depuis près de deux ans par une révolte populaire devenue guerre civile, n’avait pas prononcé de discours.

• "La patrie et ses ennemis". Bachar al-Assad a d’abord martelé que le conflit, qui a fait selon l’ONU plus de 60.000 morts, n’opposait pas "le pouvoir et l’opposition, mais la patrie et ses ennemis, le peuple et ses assassins". Il a aussi ajouté que certains voulaient la partition de la Syrie, avant de présenter sa "solution".

>> A lire aussi : Déjà 60.000 victimes du conflit

• Pas de "partenaire". Appelant à un "dialogue national", le président syrien a déploré le fait qu’il n’avait pas trouvé de "partenaire", une allusion au fait que l’opposition refuse d’entamer des négociations tant qu’il n’aura pas quitté le pouvoir.

Slt !

Bon alors voilà je vous explique mon prob : (c'est très long)

Ca fait 2-3 ans que je connais une fille, et je me suis toujours bien entendu avec elle.

Au début c'était juste une personne avec qui je déconnais parfois...

Et puis petit à petit je suis tombé amoureux d'elle. Elle a toujours eu une attitude un peu bizarre, avec moi, mais pas seulement. Pas mal de gens qui ne l'aime pas disent qu'elle est hypocrite en fait.

Parallèlement à ça je me suis pris d'amitié pour elle... C'est une personne qui avait des problèmes scolaires et qui n'était pas du tout sure de passer...

J'ai commencé à l'-aider- : je l'ai laissé copier sur moi des dizaines de fois, on se mettais ensemble pour les exposés ou autres (c'est moi qui faisait tout...), on se mettait à coté en cours et je lui expliquais ce qu'elle ne comprenait pas...

Enfin bref je me suis vraiment décarcassé pour elle, mais cela ne me dérangeait pas car elle me le rendait bien : elle m'a confié quelques un de ses problèmes, envoyé des SMS... C'est une fille très attachante.

Elle a eu des ennuis avec son copain, j'étais encore là pour la réconforter... C'est à ce moment là que j'ai vraiment arrêté de l'aimer dans le vrai sens du terme... Elle est devenue pour moi une vraie amie, peut-être ma meilleure, en tout cas celle avec qui je m'entendais le mieux... J'avais vraiment envie de l'aider, pas pour prendre la place de son copain, je voulais juste son bien...

A des moments, je doit vous avouer que j'avais l'impression d'être son ange gardien !!

Mais elle me le rendait bien... Ca a duré quelques jours...

Quelques jours où j'ai trahi mon meilleur ami, son copain, pour tout lui raconter...

Quelques jours où je l'ai défendu alors que les 3/4 de ma classe ne pouvais plus la supporter...

A 10h du soir, elle m'appelle, elle est au bord de la déprime, elle "n'en peut plus", parfois elle ironise même sur la mort : "pourquoi personne ne me tue?"... Je ne sais pas bien si elle est sérieuse...

Elle me dit qu'elle m'adore, que j'ai toujours été là quand il fallait...

Finalement, avant de raccrocher, je lui demande si elle a quand même fait son devoir de français pour demain, histoire de changer de conversation surtout...

(non je ne suis pas un intello, enfin je n'en ai pas la tête en tout cas )

Elle me répond que non, qu'elle a oublié. Elle n'en peut plus, je sais qu'elle a du mal à dormir en ce moment... Je lui propose de l'aider, elle me supplie... Le lendemain, je rend le sujet à notre prof, il n'y a pas marqué mon nom dessus mais le siens.

Mais elle me le rendait bien...

Ca a duré quelques jours... Quelques jours et puis elle s'est réconcilié avec tout le monde... toute la classe... son copain...

Ils continuaient tous à la prendre pour une conne... C'étaient eux les hypocrites... Elle était bien naïve... Moi aussi.

Et puis tout a changé, tout.

Les longues conversations que nous avions autrefois sur MSN se retrouve réduites à un bref échange de quelques secondes...

L'entraide, la rigolade, c'était finit, bel et bien finit.

Les SMS, disparu. Les seuls qu'elle m'ait envoyé étaient pour me demander si je pourrai, le lendemain, me mettre à côté d'elle pour qu'elle triche.

Du statut d'ami, j'étais devenu le bouche-trou...

Il ne reste maintenant plus qu'une semaine à profiter d'elle, je ne la reverrai ensuite plus jamais. Finalement, tout était presque redevenu comme avant... J'étais heureux, je voulais profiter...

J'ai l'impression qu'elle me provoque...

Lundi, elle m'humilie devant mes propres ami, me rabaisse systématiquement... Et puis toujours la reste de la classe, à ses pieds, qui n'ose rien lui dire en face...

Je lui fait la gueule à la dernière heure, elle m'a vraiment gonflé, pour qui elle se

...

Télécharger au format  txt (9.3 Kb)   pdf (107.6 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com