LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de situation sur le comportement à adopter face à un patient en crise dans un service de psychiatrie fermé

Commentaire de texte : Analyse de situation sur le comportement à adopter face à un patient en crise dans un service de psychiatrie fermé. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  16 Juillet 2018  •  Commentaire de texte  •  1 480 Mots (6 Pages)  •  379 Vues

Page 1 sur 6

Mon analyse de situation va porter sur le comportement à adopter face à un patient en crise dans un service de psychiatrie fermé car bien réagir et avoir un comportement adéquat dans cette situation sont essentielles à l’intégrité physique du patient et de l’équipe soignante.

Un IDE en service de psychiatrie fermé ou même ouvert est susceptible de souvent se retrouver dans cette position, une maitrise du sujet et des réflexes à adopter sont donc de mise.

Dans un premier temps je vais décrire la situation vécue, afin d’ensuite poser un questionnement et une analyse pour finir par une auto-évaluation de la situation et de mon comportement face à celle-ci.

Description de la situation :

La situation se déroule donc dans un hôpital de la banlieue parisienne, plus précisément dans le service fermé de psychiatrie de ce dernier, aux alentours de 10h du matin, lors de ma quatrième semaine de stage.

De ce fait, les deux élèves IDE présent dans mon stage, et moi s’apprêtons à accompagner quatre patients dans le jardin se situant en dehors de l’unité pendant 30 minutes en accord avec les protocoles de sortie leurs étant accordés. Pour sortir de l’unité, il y a un sas, c’est-à-dire une première porte que l’on ouvre en scannant le badge puis une autre avec la clé.

Ensuite, le patient en question, étant en état de crise depuis la nuit dernière car selon lui il avait une mission à accomplir et devait sortir au plus vite de l’hôpital, déambulait dans le couloir car il s’était assez calmé depuis son réveil, nous voyant ouvrir la première porte, il se précipita vers nous à toute allure, voulant sortir de l’unité par tous les moyens.

Par la suite, les quatre patients étant déjà sorties de l’unité avec un seul des élèves, pendant le laps de temps ou le patient en question accéléra, le souci était de surveiller les patients en dehors de l’unité et d’empêcher en même temps à ce patient en crise de s’échapper ou de nous agresser.

Suivant le protocole qui nous à été montrer par les IDE concernant une situation ou un patient serait en crise, nous avons intercepter le patient en crise dans le sas en refermant la dernière porte, nous l’avons immobilisé en attrapant chacun un de ses bras mais mon collègue s’est quand même fait mordre superficiellement au coude par le patient.

L’aide-soignant et les IDE présents sont intervenues dans la minute et nous ont donc aidé à mieux le maitriser et le ramener dans l’unité car mon collègue avait lâché son bras, je le tenais donc par les deux bras.

Leur intervention nous a donc beaucoup aidé et rassurés car malgré une bonne réaction face à cette situation l’intégrité physique de mon collègue à quand même été mise en danger, nous ne sommes donc jamais à l’abri d’un dérapage face à des patients en crise psychotique.

Après l’avoir ramener dans l’unité, la chambre de contention étant déjà occupé nous l’avons ramené à trois dans sa chambre ou l’aide-soignant et un IDE le maitrisait pendant que j’allais chercher les contentions situées dans le poste de soins afin de mettre en place des contentions en quatre points dans sa chambre pour qu’il puisse se calmer.

Mais cela ne suffit pas, suivant le protocole, nous lui avons donc administrer ses traitements noter en « si besoin », prescrit pour des situations ou le patient est en crise, le patient les as accepter per-os car s’il ne les acceptait pas une injection de ces traitements seraient de rigueur et ceci contre son gré.

Les IDE en parallèle ont pris en charge mon collègue qui s’s’est fait mordre afin d’effectuer les démarches concernant cet incident. Ils nous ont ensuite réunis afin de nous faire part de leur satisfaction concernant notre réaction face à ce patient en crise et nous disant que le protocole était donc bien compris et que la rapidité de réaction que nous avons montrée était essentielle au bon déroulement de la situation, même si l’incident nous l’as montré il faut toujours être sur ses gardes et ne pas se relâcher lors de ces crises.

Analyse de la situation :

Cette situation nous montre donc qu’en ce qui concerne les services psychiatrique, ouvert ou fermé la connaissance des comportements et gestes à adopter face à un patient en crise, qu’il soit schizophrène, bipolaire ou même dépressif est primordiale au bon déroulement de la situation de crise et au bon encadrement du patient.

  De plus, réagir rapidement permet d’assurer la bonne santé du patient et du personnel soignant intervenant lors de la situation de crise.

Le protocole doit donc être suivi rigoureusement, il peut varier d’un service à un autre mais les grandes lignes restent similaires comme ne pas se retrouver seul avec le patient ou toujours verrouiller les portes de l’unité.

...

Télécharger au format  txt (9.3 Kb)   pdf (61.4 Kb)   docx (14.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com