LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La consommation de tabac

Cours : La consommation de tabac. Recherche parmi 253 000+ dissertations

Par   •  28 Novembre 2012  •  Cours  •  504 Mots (3 Pages)  •  939 Vues

Page 1 sur 3

DE METIER Quelques statistiques

La consommation de tabac est aujourd'hui la première cause de mortalité évitable à travers le monde2.

En 2009, 18 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus fumaient37. Près du quart d’entre eux étaient des fumeurs occasionnels. Chez les 15 ans à 19 ans, 13 % étaient des fumeurs, tandis que c’était le cas de 23 % des 20 ans à 24 ans. Environ 90 % des fumeurs commencent à fumer avant l’âge de 21 ans3.

Quatre fumeurs sur 5 tentent d’arrêter de fumer au moins 1 fois par année.

De 3 % à 10 % des fumeurs parviennent à cesser de fumer sans aide, tel qu’observé au bout de 1 an. Le taux de succès atteint de 15 % à 20 % lorsque le fumeur a recours à une aide (des timbres, une médication, du counseling).

Neuf fumeurs sur 10 qui réussissent à cesser de fumer le font par un arrêt franc plutôt que par une diminution progressive.

Un problème criant dans les pays en développement

Les problèmes de santé causés par le tabagisme prennent une ampleur colossale dans les pays en développement. En effet, l’Organisation mondiale de la Santé évalue qu’environ 70 % des décès engendrés par la dépendance au tabac surviennent dans ces pays2. Les cigarettiers y mènent d’ailleurs des campagnes publicitaires agressives pour recruter de nouveaux adeptes, et ils ciblent les jeunes. Cette clientèle est très prisée; plus de 80 % des jeunes âgés de 10 ans à 24 ans à travers le monde vivent dans les pays en développement4. Presque la moitié des enfants de la planète respirent un air pollué par la fumée du tabac1!

Mécanismes de l'accoutumance

Le phénomène d'accoutumance à la nicotine se produit dans le cerveau. Dès que la nicotine y arrive, elle stimule la libération de dopamine. Ce messager chimique joue un rôle clé dans la perception neurologique du plaisir. Il diminue l’anxiété, améliore l’humeur et la mémoire, et réduit l’appétit. Pour une personne qui veut cesser de fumer, la perte de ces éléments véritablement positifs du tabagisme est une étape cruciale à franchir.

Si l'on calcule que chaque cigarette permet environ 10 bouffées, une personne qui fume 30 cigarettes par jour envoie, quotidiennement, 300 appels de dopamine à son cerveau!

D’autres facteurs émotifs et comportementaux accroissent la dépendance, comme le plaisir du geste et l'association avec des moments agréables (le premier café, le repas avec des amis, etc.).

Chaque fois que la dopamine est relâchée, les récepteurs de dopamine sont mis en état d'alerte. Graduellement, leur sensibilité s'émousse et ils n'arrivent plus à se satisfaire du taux normal de dopamine : ils sont « en manque ». Le fumeur est tenté de fumer de plus en plus, car une plus grande stimulation est nécessaire pour produire le même effet. La toxicomanie devient rapidement un problème chronique.

Problèmes de santé causés ou aggravés par l'exposition à la fumée du tabac

Le tabagisme réduit l’espérance de vie des fumeurs de 10 ans, en moyenne, comparativement aux non-fumeurs. Il est

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (58.6 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com