LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

TIC (technologies de l'information et de la communication) et efficacité commerciale

Analyse sectorielle : TIC (technologies de l'information et de la communication) et efficacité commerciale. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  15 Juillet 2013  •  Analyse sectorielle  •  2 579 Mots (11 Pages)  •  502 Vues

Page 1 sur 11

TIC (Technologie de l’Information et de la Communication) et performance de l’entreprise

Les entreprises petites, moyennes et grandes sont reconnues comme un élément incontournable de développement. Elles sont un argument de poids en faveur des politiques de promotion et d’encouragement destinées à maximiser leur contribution à la création d’emplois, à la croissance économique et, par conséquent, à la lutte contre la pauvreté et aux inégalités sociales.2Lorsqu’elles occupent une position concurrentielle favorable sur un marché, elles contribuent non seulement à la création des revenus, mais également à la redistribution du revenu national en faveur des pauvres. Toutes ces vertus reconnues aux entreprises ne sont possibles que si elles disposent des ressources matérielles, financières, humaines et informationnelles. Or l’acquisition de cette dernière et son exploitation sont parfois fille du système d’information de l’entreprise qui, de nos jours connaît une véritable mutation avec l’arrivée des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC)

4Les Nouvelles Technologies ont marqué ces dernières années par l’accélération de leur rythme et l’ampleur de leur généralisation. Cette situation à laquelle s’ajoute la globalisation et la mondialisation des économies, crée autour des entreprises, un environnement économique turbulent.

C. Karr (1999) reconnaît que les avantages compétitifs que procure aux entreprises la connexion à Internet, d’une part les concernent toutes, du vendeur de pizzas à General Motors, d’autre part sont immédiats. En particulier l’utilisation rationnelle d’Internet constitue un atout significatif dans la création et la gestion de petites entreprises. L’ouverture d’une boîte à lettres électronique, quasiment gratuite, est instantanée. L’installation d’un site web représente, toutes choses égales par ailleurs, une mise modeste à l’échelle des investissements courants de l’entreprise, même si ce montant est assez sensible à la nature des fonctionnalités mises en œuvre.

Sur le plan économique, le bouleversement des flux de l’information autour de l’entreprise apparaît à la fois comme une menace et une opportunité. Une firme qui gère bien cette situation, peut bénéficier d’une flexibilité et d’une capacité pouvant lui permettre de s’adapter sur son marché en assurant sa compétitivité.

6Toute entreprise utilisatrice d’Internet ou de ses dérivées est placée sous le jeu d’un grand vent. Nombreuses sont les « success stories », des entreprises ayant connu un développement de leur activité à la suite de relations nouées avec de nouveaux clients locaux ou étrangers sur la toile. De façon moins spectaculaire, mais plus fréquente, l’utilisation d’Internet permet aux PME l’entretien de relations courantes commodes, rapides et peu coûteuses avec leurs fournisseurs, clients locaux et/ou étrangers et prestataires.

Dans quelle mesure peut-on les considérer comme une source de levier de performance de l’entreprise ?

7Le système d’information est aussi le moteur de l’évolution de nouveaux couples produits marchés, sur de nouveaux modes de gestion stratégiques dans un environnement concurrentiel, de plus en plus turbulent. A travers les TIC, le dirigeant de l’entreprise maîtrise l’information. Ce qui permet à l’entreprise de contrôler ses systèmes productifs, de gestion commerciale, financière, humaine et informationnelle.

Dès lors, par le biais des TIC, le système d’information est de plus en plus reconnu dans la théorie du management stratégique, comme une nouvelle variable clé de compétitivité au sein des entreprises dans le court, le moyen et le long terme. Elles sont ainsi présentées comme une stratégie de sortie de crise. Les exigences de compétitivité induites par l’évolution générale de l’environnement économique national et international, impliquent une modernisation de l’appareil informationnel des organisations afin de conférer à celles – ci non seulement une aptitude sur un marché concurrentiel, mais les rendre performantes. Comment ces instruments sont ils utilisés au sein des organisations ?

8Les entreprises et leurs dirigeants se trouvent aussi dans un avenir de plus en plus confrontés à une « économie de pouvoir », dont le fonctionnement sera régi par la recherche d’une position sur le marché telle que l’entreprise soit en mesure de sauvegarder son autonomie de décision, une marge de manœuvre stratégique. Une telle position sous-entend non seulement un avantage concurrentiel à l’impact significatif sur le marché, mais également des ressources permettant la valorisation de cet avantage. Dès lors comment, ces Technologies de l’Information et de la Communication contribuent – elles à l’amélioration des performances des entreprises ?

9L’objet de cette présentation est de décrire l’utilisation des TIC dans les entreprises et mettre en évidence l’influence de cette utilisation sur la performance des entreprises.

I- Les technologies de l’information et de la communication

 La genèse des TIC

14P. Musso (1999) stipule que la notion des TIC a fait son apparition il y a une vingtaine d’années. D’abord par le développement et la coexistence de trois domaines techniques : les télécommunications, l’audiovisuel et l’informatique, puis par leur réunion qui débouche sur « l’ère multimédia ».

Au fur et à mesure du développement de ces trois domaines techniques et de leur imbrication croissante, une panoplie de services de plus en plus diversifiée et complexe est offerte : TV par câble et satellite,..

Avec la numérisation de l’information issue du domaine de l’informatique, nous assistons à une véritable révolution dans le domaine des communications, surtout quand elle s’est étendue aux télécommunications et à l’audiovisuel. Dès lors le traitement de l’information est devenu identique, quelle que soit sa nature.

Ici le contact entre l’émetteur et le récepteur est établi grâce à des médias qui transmettent une ou plusieurs formes d’informations qui peuvent se présenter sous plusieurs formes : textuelles, son, image animée, etc. Associée au fait que les technologies sous – jacentes au numérique permettent de traiter, de plus en plus, une quantité croissante d’informations. Dans ce cas, nous faisons référence aux fibres optiques...

15Ainsi, le foisonnement technologique sans pareil assisté dans l’informatique, les télécommunications

...

Télécharger au format  txt (18.3 Kb)   pdf (184.7 Kb)   docx (15.4 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com