LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Marketing Point De Vente

Documents Gratuits : Marketing Point De Vente. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  28 Janvier 2013  •  1 926 Mots (8 Pages)  •  917 Vues

Page 1 sur 8

CHAPITRE 1 – L'IMPLANTATION DU POINT DE VENTE.

I. Urbanisme commercial.

A. Urbanisme sauvage.

Implantation de manière arbitraire et évolution exponentielle des points de vente → code

d'urbanisme et LME.

Guerre → phénomène de reconstruction rapide + exode rural (vers la périphérie : grands

ensembles d'habitation) → création d'infrastructures commerciales.

Centre-ville = centre d'affaires.

Apparition des premiers centres commerciaux de manière anarchique.

Centre-ville = centre asphyxié (petits commerçants en péril).

Les collectivités ont donc pris des mesures liés à l'urbanisme commercial.

Urbanisme commercial : améliorer et contrôler l'aménagement commercial des villes et de leur

périphérie.

Cet urbanisme est lié à l'armature commerciale (densité des magasins).

Recherche d'une adéquation entre infrastructures urbaines et équipements commerciaux.

Recherche d'un compromis entre la densité de population et le mode de distribution.

Revitalisation des centre-villes : ils font partis du patrimoine, pour sauvegarder les activités autres

que les structures commerciales liées au service (banque, assurance...), pour sauvegarder les

magasins hauts de gamme qui touchent une niche de client particulière.

Création d'un réseau/maillage routier et autoroutier pour dynamiser les périphéries.

Mais effets pervers : mise à disposition d'outils mais obligation d'avoir une voiture (saturation +

questions écologiques).

Arrivée des transports en commun pour re-dynamiser le centre-ville asphyxié.

B. Législation-planification.

– Évolution des modes de consommations : consommateur volatile, il compare les prix dans

une même zone de chalandise.

– Changements sociologiques.

– Bouleversements des modes de distribution (nouvelles techniques de vente en libre

service).

– Essor de la grande distribution (offre large, prix compétitifs) et conquête de part de marché

au détriment du petit commerce (nombreuses fermetures).

1. Quelques dates importantes.

Fin des années 60 : initiatives locales à travers le Schéma Directeur d'Aménagement de

l'Urbanisme et Plan d'Occupation des Sols : premier codes de l'urbanisme.

1968 : Premier schéma d'urbanisme commercial dans la région parisienne.

1969 : Création dans chaque département d'une commission consultante d'urbanisme commercial

(premier embryon de contrôle des grandes surfaces par le ministre du commerce).

1970 : recommandations faites aux préfets par le premier ministre afin de faire preuve de vigilance

dans la création de grandes surfaces.

1972 : Amplification des récriminations contre les grandes surfaces. Imposition d'une taxe pour les

structures de 400 m² (ouvertes après 1960) pour venir en aide aux petits commerces âgés.

2. La loi Royer (1973).

Loi d'orientation du commerce et de l'artisanat.

Maintenir l'équilibre entre les différentes formes de commerce.

Adapter les surfaces commerciales à la densité de population :

– Surface de + de 1000 m² pour les villes de moins de 40 000 habitants.

– Surface de + de 1500 m² pour les villes de plus de 40 000 habitants.

Demander l'autorisation à la CDUC (Commission Départementale d'Urbanisme Commercial) pour

pouvoir s'implanter.

CDUC : 20 membres : 9 élus locaux + 9 représentants des activités commerciales et artisanales +

2 représentants des consommateurs.

Le CDUC a 3 mois pour prendre sa décision. Vote secret.

Si refus : recours possible.

Le CDUC émet un avis sur le dossier mais décision finale prise par le ministre du commerce et de

l'artisanat.

3. La loi Doubin (1989).

La loi Doubin amende la loi royer sur les points suivants :

– Prise en compte des surfaces consacrées aux stations service.

– Mise en place d'un vote public pour plus de transparence (éviter corruption).

– Création d'observatoires départementaux pour établir l'inventaire de l'existant commercial.

4. La loi Sapin (1992).

Face a la corruption du CDUC, la loi propose la CDEC (Commission Départementale

d'Équipement Commercial).

La composition est la même mais pour plus de transparence un dossier détaillant les motivations

de la décision doit être rédigé (argumentation).

Le CDEC statue en fonction de certains critères : zone de chalandise, offre et demande globales,

densité de l'équipement commercial, nécessaire concurrence au sein de chaque forme

...

Télécharger au format  txt (14.1 Kb)   pdf (182.6 Kb)   docx (16 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com