LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le concept d'amortissement et ses implications

Cours : Le concept d'amortissement et ses implications. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  25 Février 2013  •  Cours  •  646 Mots (3 Pages)  •  546 Vues

Page 1 sur 3

1.1. Le concept d’amortissement et ses implications

Constater la dépréciation irréversible des actifs immobilisés relève d’une obligation comptable. Cette obligation d’amortir est traduite à l’article 311-5 du PCG, qui dispose que « Même en cas d’absence ou d’insuffisance de bénéfice, il est procédé aux amortissements et dépréciations nécessaires ». Autrement dit, les entreprises en perte, ou ayant une faible performance, ont tout de même l’obligation de comptabiliser un amortissement annuel pour dépréciation des biens utilisés.

C’est avant tout cette notion d’utilisation du bien, et plus précisément de consommation des avantages économiques futurs qui lui sont associés, qui prévalent dans la nouvelle définition de l’amortissement du PCG 2005, article 322-1 : « Un actif amortissable est un actif dont l’utilisation par l’entité est déterminable. L’utilisation pour une entité se mesure par la consommation des avantages économiques attendus de l’actif. […] L’utilisation d’un actif est déterminable lorsque l’usage attendu de l’actif par l’entité est limité dans le temps. […] » .

Autrement dit, l’amortissement traduit une perte de valeur définitive, irréversible, liée à l’utilisation (« l’usure ») du bien au cours du temps. En conséquence, l’obligation d’amortir découle essentiellement de l’application du principe d’indépendance des exercices comptables, et plus précisément de la nécessité de rapprocher les charges et les produits d’un même exercice.

Exemple : Si une machine a été utilisée pendant un exercice comptable, elle a permis de fabriquer des biens qui, une fois vendus, ont générés des avantages économiques (le produit des ventes). Il est donc normal, pour déterminer le résultat net de cet exercice comptable, de tenir compte du « coût » (consommations) lié à l’utilisation de cette machine. Une charge annuelle d’amortissement pour cette machine devra donc être constatée « en face » des avantages économiques qu’elle a rapportés.

Il est indispensable, afin de comprendre et d’interpréter le rôle des amortissements, d’en maîtriser les principaux concepts. Il existe trois grandes manières de « voir » l’amortissement.

Conception patrimoniale Conception économique Conception financière

L’amortissement est la constatation d’un amoindrissement de valeur d’un élément d’actif résultant de l’usage, du temps, du changement technique, ou de toute autre cause dont les effets sont jugés irréversibles.

 Approche patrimoniale conforme à celle retenue traditionnellement par le PCG français. L’amortissement traduit la consommation des avantages économiques attendus d’un actif [322-1-2e].

 Approche typiquement anglo-saxonne, intégrée aux normes françaises (PCG 2005) suite au Règlement 2002-10 du CRC. L’amortissement permet à l’entreprise de constituer des ressources internes dont l’objectif est d’assurer le renouvellement des immobilisations lorsqu’elles arrivent en fin de vie.

 Approche fonctionnelle en France (cf. cours d’analyse financière) : les amortissements pratiqués alimentent l’autofinancement et apparaissent dans les capitaux

...

Télécharger au format  txt (4.5 Kb)   pdf (75.1 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com