LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Adm 1015 tn1, le processus des affaires

Dissertation : Adm 1015 tn1, le processus des affaires. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  1 Juillet 2017  •  Dissertation  •  2 291 Mots (10 Pages)  •  536 Vues

Page 1 sur 10

Le processus des affaires

Le processus des affaires est un ensemble d’action qui est fait pour mettre en place des procédés qui donneront un avantage concurrentiel à l’entreprise. Un avantage concurrentiel est un produit ou un service qui va se démarquer de la concurrence et qui donnera donc un avantage à l’entreprise. L’ensemble des actions englobe une analyse des besoins de l’entreprise ou une problématique auquel on se doit de remédier en trouvant la meilleure solution en prenant compte différentes sphères de l’entreprise.

Les pratiques d’affaires

        Les pratiques d’affaires quant à elles, représentent les méthodes utilisées pour effectuer les différentes tâches. Généralement les pratiques d’affaires dénotent l’identité de l’entreprise, soit ses valeurs et sa mission. Exemple, une entreprise qui établit des procédés écologiques dans le processus de fabrication d’un produit, peut démontrer un souci de l’environnement qui fait partie des valeurs préconisées par l’entreprise. Par le fait même, cela devient une méthode de gestion pour l’organisation.

Les activités d’affaires

        Les activités d’affaires sont caractérisées par tous les gestes posés au quotidien par les employés. Ce sont donc l’interaction avec les clients et les fournisseurs en suivant des règles établies au préalable par l’administration. Les activités d’affaires sont la dernière étape qui suit une réorganisation d’une théorie des affaires. C’est le moment où les théories sont opéré par les employés et utilisé auprès des clients.


Brièvement, le processus des affaires sert à établir une ou des idées. Pour concrétiser ces idées, des pratiques d’affaires seront donc instaurées en suivant la vision de l’entreprise. Pour finir, les employés effectueront les activités d’affaires selon les procédures établies au moment de l’étape des pratiques d’affaires.

Nous retrouvons une corrélation entre la théorie des affaires et les ressources humaines. Le principal avantage concurrentiel d’une organisation, c’est ses employés. Donc pour en retirer tout le potentiel possible, le même processus qui est utilisé pour la théorie des affaires est utilisé pour la gestion des ressources humaines. Le processus sera utilisé pour connaître les besoins des employés, ainsi que les diverses problématiques. Ce qui permettra d’instaurer de nouvelle pratique pour répondre aux besoins et par la suite, des activités seront effectuées par le ou les responsables en gestion des ressources humaines en relation avec les employés. Également, lors d’instauration d’une nouvelle théorie des affaires, effectuer le même procédé au niveau de la gestion des ressources humaines va permettre à l’organisation une meilleure réalisation de leur stratégie d’affaires.

Tel qu’illustrer dans le manuel du cours, l’entreprise Cascades, ont élaboré une stratégie d’affaires qui reflète leurs valeurs : le respect, le travail d’équipe, l’autonomie, la capacité d’adaptation, l’initiative et la communication. La même stratégie se retrouve dans leur gestion des ressources humaines. En effet, le service des ressources humaines a mis en place plusieurs astuces qui reflètent leur valeur. Pour ne nommer que ceux-ci, un suivi sur leur santé, ainsi que des activités sportives familiales, un système de rémunération adéquat, en plus d’une flexibilité de l’horaire de travail. Ces politiques, démontre du respect envers leurs employés, encouragent le travail d’équipe, ainsi que la communication. En donnant à leurs employés, l’organisation reçoit en retour les mêmes marques de respect, d’entraide et de motivation. Ce qui est très lucratif pour l’entreprise.

Question 2

Le marché étant de plus en plus complexe, il est de plus en plus difficile pour les gestionnaires de mettre en place un plan d’action concurrentiel. Pour élaborer une bonne théorie des affaires, les gestionnaires se doivent d’étudier les différentes sphères de l’entreprise. Que ce soit au niveau des finances, de la production, de la distribution, ou encore de la gestion des ressources humaines, plusieurs techniques existent pour étudier les méthodes de fonctionnement au sein de l’entreprise.

Dans son article, monsieur Normand Turgeon (2014 : 7), parle entre autres de l’angle macroscopique, de l’angle microscopique, de l’angle télescopique et de l’angle entropique. Chacune d’elles a leurs spécificités.  L’angle macroscopique concerne l’environnement externe de l’entreprise, cela concerne entre autre, l’univers dans lequel l’entreprise évolue, les lois auxquels elle doit se conformer, ou encore, la concurrence. L’angle télescopique est plutôt une interrogation sur l’avenir de l’organisation. À quel endroit voulons-nous amener l’entreprise et de s’interroger sur la façon d’y arriver. L’angle entropique est une évaluation de l’impact du temps sur la compagnie. Combien de temps l’entreprise peut-elle être viable et concurrentielle en se fiant à l’état actuel de l’organisation. Et pour finir, l’angle microscopique est celui qui concerne l’environnement interne de l’entreprise. Il fait référence aux forces et faiblesses de l’entreprise, à ses compétences distinctives, ses ressources et à l’histoire de l’organisation. En fait tout ce qui concerne les politiques et le fonctionnement de l’entreprise à l’interne.

Bien que tous les angles mentionnés peuvent être utilisés autant au niveau de la théorie des affaires qu’au niveau de la gestion des ressources humaines, nous nous attarderons surtout sur l’angle microscopique.

En effet, les gestionnaires des ressources humaines peuvent s’interroger sur les différentes sphères qui englobent la gestion des ressources humaines en se fiant sur l’angle microscopique. Exemple, en déterminant bien les valeurs de l’entreprise, ils peuvent embaucher des individus qui auront des valeurs similaires à l’organisation. Ils peuvent également s’interroger sur leurs forces et leurs faiblesses. En déterminant leurs faiblesses, ils peuvent mettre en place des mesures pour s’améliorer ou encore s’assurer de leur stabilité lorsqu’ils sont performants.

De plus, lors d’élaboration d’un nouveau plan d’affaires, il est primordial qu’une analyse des ressources humaines soit aussi effectuée. De cette façon, les employés et l’entreprise pourront mieux s’adapter aux nouveaux objectifs. Notamment, si le nouveau plan d’affaires demande des connaissances spécifiques par les employés, l’évaluation sous l’angle microscopique permettra de vérifier si des employés possèdent déjà les connaissances. Si tel n’est pas le cas, l’administration pourra alors  remédier à la situation, soit en donnant de la formation adéquate, ou encore si cela est possible, embaucher un ou des employés qui possèderont l’expertise.

...

Télécharger au format  txt (15.4 Kb)   pdf (83.5 Kb)   docx (13.3 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com