LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les femmes et le sport

TD : Les femmes et le sport. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  29 Avril 2017  •  TD  •  1 007 Mots (5 Pages)  •  857 Vues

Page 1 sur 5

Plan :

I) Historique du sport féminin

II) Les freins et « coups de pouce » à l'émancipation des femmes dans le domaine du sport

III) Le sport, un moyen efficace pour permettre aux femmes d'être libres ?

Intro : Depuis tout temps, la gente féminine est considérée comme inférieure à l’homme, surnommé d’ailleurs« le sexe fort » : on note un bon nombre d’inégalités sexistes que ce soit dans la vie quotidienne ou dans le monde du travail.

Depuis leur rôle dans les usines d’armement lors de la 1ère guerre mondiale puis dans la résistance pendant la deuxième guerre mondiale et enfin leur droit de vote en 1944, les femmes décident de quitter leur rôle de ménagère et c’est là que commence leur combat pour l’égalité des sexes et l’émancipation féminine.

Nous allons ici nous centrer sur l’émancipation des femmes grâce au sport avec : un petit historique, puis parler des freins qui apparaissent et enfin, nous questionner sur l’efficacité du sport pour l’émancipation des femmes.

I) Historique du sport féminin :

Sport féminin considéré comme « moins important » que sport masculin

Antiquité (Grèce) →déjà  stricte séparation sexes. Sport pouvait ê pratiqué librement par femmes mais pas accès aux compétitions masculines, pas même en tribunes =/= aucun problème à Rome

Jeux Héréens = rassemblement sportif féminin le + imp. → course à pied ~ 160 mètres, mois de septembre tous les 4 ans.

Course chars seule pratique interdite aux hommes. Propriétaire du/des chevaux qui recevait titre olympique et non le cocher, même principe au 21ème siècle.

Rares cas femmes gladiatrices, mais gladiature = spectacle et pas sport selon Romains.

Pratique sportive romaines attestée par textes et mosaïques, ex : les jeunes filles au bikini de la Piazza Armerina au premier chef.

Moyen-Âge/18ème siècle : sport féminin très restreint en Occident, limité au jeu de paume. Concept sport difficilement compatible avec place femme dans société médiévale.

19ème siècle : 1er traité gymnastique féminine publié à Londres en 1820.

20ème siècle/aujourd’hui : entrée femmes JO 1900 à Paris → 6 femmes/1066 participants.

Certaines championnes sont parvenues à exister médiatiquement → ex :  joueuse de tennis française Suzanne Lenglen & américaine omnisports Mildred Didrickson Zaharias. Mais sport « adapté à leur condition » ➔ ultra-esthétisé et facilité (terrains + petits, poids + légers).

Participation femmes JO répandue réellement en 1928.

Années 1970 : dernières fédérations sportives récalcitrantes se sont ouvertes aux femmes : football en 1970 → boxe en 1986.

Exemple judo féminin : 1ères compétitions officielles instaurées par fédération en 1972, et par la suite la 1ère femme intégra le comité directeur fédéral en 1974.

1994 : 1ère conférence internationale sur femmes et sport à Brighton → accord visant à faciliter et valoriser la participation des femmes à tous les aspects du sport.

Création de clubs et institutions pour le sport féminin :

  • Ondine, Paris (1906)
  • Fémina Sport, Union Française des Sociétés de Gymnastique Féminine (1912)
  • Académia (1915)
  • Fédération des Sociétés Sportives Féminines de France, Alice Millat (1917)
  • Fédération Française Féminine des Sports Athlétiques (1920)
  • Fusion UFSGF et FFFSA = FFFGEP (1921)
  • Fédération Internationale du Sport Féminin (1921)

II) Les freins et « coups de pouce » à l’émancipation des femmes dans le domaine du sport :

Les inégalités hommes-femmes ont toujours été présentes dans la société, et ne s’appliquent pas seulement au sport. Quels sont, encore aujourd’hui, les freins à l’émancipation des femmes dans le domaine du sport ?

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (180.6 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com