LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Sport Un Symbole De Mondialisation

Note de Recherches : Le Sport Un Symbole De Mondialisation. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  3 Décembre 2012  •  2 571 Mots (11 Pages)  •  2 138 Vues

Page 1 sur 11

Le sport un symbole de Mondialisation

Le sport est par définition un ensemble d’exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à des compétitions, pratiquées en observant certaines règles précises. Donc, il n’y a à priori aucun lien direct avec la Mondialisation qui signifie : donner à quelque chose un caractère mondial, une extension qui intéresse le monde entier. Ainsi dans cette synthèse nous tâcherons de répondre à la problématique suivante ; La Mondialisation influence-t-elle la pratique sportive ?

Dans une première partie nous verrons que le sport est un langage universel et intemporel. Ensuite dans une deuxième partie nous démontrerons que le sport est une « grande messe » mondialisé. Enfin dans une troisième partie nous mettrons en avant les dérives inquiétantes qui apparaissent dans le sport.

I Le sport un langage universel et intemporel.

Le sport est une activité qui existe depuis des centaines d’années, en effet il existe des traces d’écrits, de mosaïques ou bien de peintures d’activité physique qui sont effectués sous forme de jeux. Le document 5 en est d’ailleurs un parfait exemple puisque c’est une mosaïque, datant du IVe siècle ap J-C, on peut y voir deux jeunes filles romaines en pagne et en strophium (ancêtre du soutien-gorge) jouant à la balle ce qui nous montre que c’est un loisir, une forme de détente, dans l’Antiquité les femmes n’avaient pas accès aux compétitions. La Rome antique a aussi était le lieu de grand « jeux du cirque » avec des tournois de gladiateurs et d’autre combats tout aussi spectaculaires qui étaient considérés comme des sports nobles. Mais le sport de compétition est plus ancien que cela, les premier jeux Olympiques eurent lieux en -776 à Olympie une ville grecque. Selon la légende, ils furent instaurés par Héraclès en personne, tandis que les Dieux avaient donnés l’exemple avec des épreuves de lutte et de pugilat. Les Jeux se tiendront tous les quatre ans et seront un symbole de l’unité culturelle des cités grecques ainsi que de la valeur qu’elles accordent aux athlètes. Les Jeux sont accompagnés d’une trêve militaire stricte tandis que seuls les citoyens, hommes libres, sont en droit d’y participer. Des jeux équivalents ont lieu à la même époque à Némée (Jeux Néméens), à Corinthe (Jeux Isthmiques) et à Delphes (Jeux Pythiques).

On constate qu’avant la création du Comité International Olympique (CIO) le 23 juin 1894 et l’invention de l’Olympisme moderne, qui est « une philosophie de la vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l’esprit. Alliant le sport à la culture et à l’éducation, l’Olympisme se veut créateur d’un style de vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques fondamentaux universels » (Principe fondamental n°2) avec pour but « de mettre partout le sport au service du développement harmonieux de l’homme, en vue d’encourager l’établissement d’une société pacifique, soucieuse de préserver la dignité humaine. » (Principe fondamental n°3), par Pierre de Coubertin. Le sport est élitiste avec l’exclusion soit des femmes soit d’autres citoyens pour des raisons arbitraires. Les premiers Jeux Olympiques (Jeux de l’Olympiade) des temps modernes furent célébrés à Athènes, en Grèce, en 1896. En 1914, le drapeau olympique présenté par Pierre de Coubertin au Congrès de Paris fut adopté. Il est composé des cinq anneaux entrelacés qui représentent l’union des cinq continents et la rencontre des athlètes du monde entier aux Jeux olympiques.

La volonté du CIO est désormais de prôner une compétition saine où il faut savoir gagner dignement car le plus important n’est pas de gagner ou de perdre mais de participer. Le sport est devenu une activité d’échange et de partage entre des êtres humains. Le document 6 illustre bien le respect entre sportif, en effet on voit sur cette photo les tennismans Raphael Nadal et Jo-Wilfried Tsonga se serrer la main malgré la défaite de ce dernier en final d’un tournoi. Le sport veut faire véhiculer une image de tolérance et de dépassement de soi, tout est possible avec de la volonté et un moral « d’acier ». Le document 7 exprime tout le poids de cette phrase puisque c’est une photo de Jason Wening, un nageur américain amputé des jambes à partir des genoux et qui détenait en 2000 six records mondiaux dans sa catégorie. Il existe d’ailleurs des jeux paralympiques qui ont était créé en 1948 par un médecin neurologue, Sir Ludwig Guttmann, à l’hôpital de Stoke Mandeville près de Londres.

II Le sport une « grande messe » mondialisé.

On peut observer que le sport est devenu une marchandise comme une autre ou tout a un prix. En effet tout ce qui touche de près ou de loin au monde du sport s’achète à des prix plus ou moins onéreux qui ne tiennent plus compte du marché actuel, ni même de la crise. Le sport se vend et s’achète à prix d’or. L’image des sportifs est par exemple très utilisée, si un sportif connu comme Zidane ou un champion olympique associe son image à une marque cela permet au sportif de toucher des sommes d’argent importantes et la marque reçoit en retour une image populaire grâce à la notoriété de la star. La retransmission des événements aussi se monnaye sur les différents médias comme la radio, les journaux et surtout pour les chaines de télévisions. Les produits dérivés sont également des produits rentables avec la vente de maillot par exemple, mais cela peut aller encore plus loin avec des clubs de foot comme le Réal Madrid ou le FC Barcelone qui vendent toutes sortes d’objets à leur effigie comme des briquets, des sous-vêtements ou même de l’alcool.

Le sport s’inscrit pleinement dans la mondialisation car elle permet l’échange d’idées, de coutumes ou d’idéologie. Mais cela permet aussi de se battre contre des inégalités. On peut le constater sur le Document 10, qui est une photo prise durant les jeux de Mexico en 1968, où l’on peut voir Tommie Smith et John Carlos sur le podium du 200 mètres baissant la tête mais levant un point ganté, symbole des black Panthers, pour protester contre la ségrégation raciale. La photo du document 9 relate un fait plus récent, on peut voir Nelson Mandela remettre le trophée de la Coupe du monde de rugby 1995 au capitaine sud-africain François Pienaar, cela marque le début de la fin de l’apartheid entre noir et blanc et une réconciliation des peuples. Grace à ces deux documents on peut constater que le sport

...

Télécharger au format  txt (15.8 Kb)   pdf (169.4 Kb)   docx (15.4 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com