LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Amélioration des qualités physiques par l’entraînement

Analyse sectorielle : Amélioration des qualités physiques par l’entraînement. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  9 Novembre 2013  •  Analyse sectorielle  •  503 Mots (3 Pages)  •  877 Vues

Page 1 sur 3

S’il est évident que l’amélioration des qualités physiques par l’entraînement est nécessaire pour

réaliser une performance, il est aussi évident de dire que selon les disciplines les différentes

qualités physiques sont plus ou moins sollicitées et exprimées. L’expression de ces qualités

physiques et la réalisation de la performance sont tributaires de facteurs externes plus ou

moins maîtrisables par l’athlète ou l’entraîneur.

C’est ainsi que dans des disciplines mécaniques et portées, un cycliste et un pilote automobile

n’auront pas les mêmes priorités et préoccupations liées à l’amélioration des qualités physiques

même s’ils sont tous les deux champion du monde de leur discipline.

Cependant, deux champions cyclistes engagés dans une même épreuve, outre les aspects

tactiques, confronteront leurs valeurs physiques en priorité et notamment dans un contre la

montre. Toutefois, un incident mécanique lié au vélo pourrait mettre en péril le résultat de cette

comparaison.

On ne trouve pas dans la littérature de ‘’classification des sports’’ la course d’orientation.

Sans doute qu’en prenant la classification de POCIELLO on pourrait classer les orienteurs dans

les sportifs ayant une classe sociale moyenne à élevée et de profession plutôt scientifique. Ceci

se vérifie par les études suivies et les professions de nos athlètes. 8 athlètes sur les 10 du pôle

espoir sont en filières scientifiques (ES et S) et se destinent pour certains vers STAPS,

médecine, kiné…. Sans doute que l’aspect cartésien de la CO est en adéquation avec leurs traits

de caractère.

Si l’on prend la classification de PARLEBAS on peut dire que l’orienteur a un partenaire ‘’P’’ (la

carte), des Incertitudes ‘’I’’ (nature du site, itinéraire, météo…) et un adversaire ‘’A’’ (le terrain,

la forêt le site lui-même). Les autres coureurs n’interviennent que dans un autre champ (champ

psychologique). En effet, tous les orienteurs d’une même épreuve n’ont qu’un but commun,

être le plus pertinent dans leur déplacement selon la nature du parcours et du site et non en

fonction des autres coureurs.

Ceci induit une gestion de l’effort en fonction de chaque site, de ses propres qualités physiques

et de son expertise.

...

Télécharger au format  txt (3.5 Kb)   pdf (57 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com