LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude du conte Candide de Voltaire: chapitre l'incipit

Analyse sectorielle : Étude du conte Candide de Voltaire: chapitre l'incipit. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  2 Août 2013  •  Analyse sectorielle  •  857 Mots (4 Pages)  •  580 Vues

Page 1 sur 4

CANDIDE CHAPITRE 1 INCIPIT

Intrduction : texte qui ouvre ce célèbre conte de Voltaire, et décrit la société du château de Thunder-ten-tronck dans lequel vit Candide. Cette société se présente comme un paradis sur terre digne des contes de fées. Cependant des failles apparaissent dans ce monde, et cette société se revele bientôt groteste et factice notamment quand il est question de son pouvoir et de ses justifications.

• Les elements du conte traditionnel

• Le schématisme des personnages

• Recours aux noms portraits ( Candide ; Pangloss : signifie plusieurs langues, réponse a tout, parle trop mais n’agis pas )

• Absence de nom pour le frère de Cunégonde parce que c’est un personnage inconséquent

• Reduction des personnages a un détail :

-Cunégonde est résuite a l’etat de nourriture

- la baronne n’attire l’attention que par son poids

- le fils qui n’est pas nommé est réduit a la ressemblance avec son père, lui-même désigné comme pitoyable et qui fait illusion de sa richesse. « digne » entraine normalement une valorisation mais ici c’est une dévalorisation. Les femmes partagent ici la même caractéristique liée a leur poids.

• Les personnages présentés dans cet incipit ne sont que des marionnettes dont l’auteur va se servir pour animer une critique.

• Le cadre

• Le cadre est propre au conte : le château, le temps n’est pas ici précisé => respecte le modèle du conte traditionnel => renforcé par l’emploi de l’imparfait.

• Le caractère idyllique semble respecté puisqu’aucune mention aux inconvénients n’est faites. => repérable au vocabulaire mélioratif.

• Un monde idyllique et idéal

• L. 4 « assez droit » , l.8 «  gentil homme » , l17 « monseigneur » , « une très grande considération » l20, « honneur » l21, « plus respectable » l21-22, « admirablement » l28

• Role des superlatifs : l3 «  les plus douces », l4-5 «  le plus simple » «  le plus beau des chateaux » l31, « un des plus puissants » l.12. Tous ces superlatifs forment un éloge outrancier ( éxagéré ) .

• Ce texte propose une famille d’un équilibre parfait => composé d’un père, d’une mère, un fils, et une fille qui sont le portrait de leur parents.

• De plus cette famille appartient a la noblesse => conte traditionnel.

Conclusion partielle : Ce texte fait des emprunts aux contes traditionnels par certains aspectes mais il en est aussi une parodie.

• Les effets de mise a distance ( par rapport au conte)

• Des elements problématiques

• La formule d’ouverture n’est pas strictement identique a celle habituelle, la situation géographique

...

Télécharger au format  txt (5.8 Kb)   pdf (77.8 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com