LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Une Vendetta, Maupassant

Dissertations Gratuits : Une Vendetta, Maupassant. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  27 Octobre 2014  •  358 Mots (2 Pages)  •  3 045 Vues

Page 1 sur 2

Une vision complète de la vengeance est proposée par Maupassant dans cette nouvelle. Il met en évidence l’esprit de vengeance qui est au cœur des traditions corses et souligne le fait que les habitants de l’« Île de Beauté » mettent un point d’honneur à se venger de ceux qui les ont offensés. Plusieurs phrases permettent de comprendre cela tout au long de la nouvelle, entre autres : « Il n’avait laissé ni frère ni proches cousins. Aucun homme n’était là pour poursuivre la vendetta. Seule, la mère y pensait, la vieille. » Normalement ce sont les hommes qui font la vendetta, mais, comme l’auteur l’a souligné, Antoine Saverini n’avait ni frère ni cousin. C’est donc à la mère de venger son fils. On voit à quel point ce sens de la vengeance est important et présent chez les Corses. Il n’y a pas d’hommes pour s’en occuper? Et alors! Ce n’est pas une excuse, la vieille mère s’en chargera! Il est également intéressant de s’attarder aux paroles de la mère veillant la dépouille de son fils : « C’est la mère qui te le promet ! Et elle tient toujours parole, la mère, tu le sais bien. » La vendetta devient dès lors non seulement une preuve d’amour maternel, mais également une question de fierté. Elle a promis, elle ne peut plus se défiler.

Maupassant s’emploie également à faire comprendre au lecteur qu’il ne s’agit pas d’un cas particulier, que ce n’est qu’une vendetta parmi tant d’autres. Pour ce faire, il emploie l’article indéfini « une » dans le titre « Une vendetta ». Ce petit mot fait une énorme différence puisqu’il fait ressortir le côté pessimiste que Maupassant a hérité de Schopenhauer. Ainsi, la véritable nature de l’homme est mise en lumière. L’homme est mauvais, l’homme est sauvage, barbare. À la moindre occasion, il se fait justice lui-même sans penser à la moralité (ou plutôt à l’immoralité) de ses actes. De par ces éléments que sont la description, le monologue et le titre, il semble clair que Maupassant réussit le pari de présenter une vision complète de la vengeance en ces quelques pages qui composent la nouvelle.

...

Télécharger au format  txt (2.1 Kb)   pdf (46.1 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com