LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Tartuffe, Acte 3, Scene 2

Mémoire : Tartuffe, Acte 3, Scene 2. Recherche parmi 273 000+ dissertations

Par   •  22 Mai 2013  •  486 Mots (2 Pages)  •  7 285 Vues

Page 1 sur 2

Tartuffe: acte III, scène 2

Introduction :

Première entrée en scène de Tartuffe. Une entrée tardive. Nous savons déjà que Tartuffe est un hypocrite : c'est un parasite social et un faux dévot. Nous savons aussi qu'Orgon et madame Pernelle sont ses dupes.

Le spectateur n'est donc pas surpris, mais il va voir en actes ce qu'il connaissait seulement jusqu'à présent par ouï-dire.

En quoi cette scène est un mélange d’hypocrisie et de comique ?

I) L'hypocrisie de Tartuffe :

1. Le comédien

Tartuffe joue la comédie de la piété et Dorine constitue son public. Pourtant il sait que Dorine n'est pas dupe, mais la tentation est la plus forte. Une hypocrisie au second degré : il continue à jouer, quel que soit le public.

2. Les contradictions

Tartuffe oscille entre trois attitudes :

- l'ostentation : vocabulaire hyperbolique du début ;

- la fausse pudeur vis-à-vis de Dorine ; une revendication de sa propre innocence ("cela fait venir de coupables pensées"), pour mieux masquer sa faiblesse : c'est Dorine qui devient la coupable !

- la sensualité : "hélas, très volontiers" : ton triste du premier mot ; ton enthousiaste des deux autres... Tartuffe ne peut pas dissimuler sa joie à l'idée de voir Elmire ; d'où sa question impatiente : "Viendra-t-elle bientôt ?"

Le spectateur peut ainsi mesurer la faille du jeu de Tartuffe : il ne parvient plus à jouer dès qu'il s'agit d'Elmire ; c'est elle qui saura le démasquer auprès du plus irréductible, c'est-à-dire Orgon.

II) Le comique de la scène :

1. Comique de caractères

Opposition entre le masque de Tartuffe et la franche gaieté de Dorine. Par sa sensualité, il devient la dupe de la servante, qui s'amuse à voir son évolution ("Comme il se radoucit").

2. Comique de gestes et de jeux de scènes

- la scène du mouchoir : ce n'est pas l'hypocrisie, mais la sensualité qui se montre ; c'est elle qui, ensuite, dévoilera l'hypocrisie (contraste avec la dureté des images de haire et de discipline).

- contradiction entre les mimiques effarouchées de Tartuffe et les agaceries de Dorine.

3. Comique de mots

- champs lexicaux opposés : religion et austérité d'une part ; sensualité d'autre part ;

- les impératifs de Tartuffe face à l'assurance tranquille de Dorine ; par ailleurs,

...

Télécharger au format  txt (2.9 Kb)   pdf (56.5 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com