LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sujet : Pensez vous que les contraintes du genre poétique peuvent être un obstacle a une expression libre et originale ?

Dissertation : Sujet : Pensez vous que les contraintes du genre poétique peuvent être un obstacle a une expression libre et originale ?. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  8 Février 2013  •  Dissertation  •  354 Mots (2 Pages)  •  2 183 Vues

Page 1 sur 2

Sujet: Pensez vous que les contraintes du genre poétique peuvent être un obstacle a une expression libre et originale ?

I - a) Les poèmes à forme fixes vont parfois jusqu’à épuiser le genre.

Le sonnet est une forme fixe inventée par Pétrarque et reprise au XVI par les poètes de l’école Lyonnaise et de la Pléiade. Ces derniers ont fixé l’âge d’or de ce genre et ont perfectionné ses règles, notamment au niveau des rimes.

b) Les contraintes formelles peuvent dénaturer la beauté du vers.

Le sonnet est considéré à juste titre comme le plus difficile des poèmes à forme fixe. Le sonnet est composé de deux quatrains et de deux tercets en alexandrins, il respecte les rimes ABBA/ ABBA/ CCD/ EED. Le dernier vers constitue une chute : le poète doit créer un effet de surprise. Cette forme fixe est donc particulièrement ardue à respecter pour le poète, qui doit jouer sur les mots. Mais elle ferme aussi la liberté d’expression du poète, qui sans pouvoir exprimer librement ses sentiments doit les adapter à sa forme particulière

c) Les contraintes formelles dénaturent donc les émotions des poètes.

Dans son ode, "L’Amour piqué par une abeille", le thème du petit Amour, semble pretexter un exercice de style, plus qu'un poème sérieux. Les rimes en [ette] donnent un statut ridicule à l’angelot. Ronsard semble prôner « L’Art pour l’Art », devise reprise par le Parnasse au XIXème siècle.

Etablies et codifiées depuis l'Antiquité pour certaines, les contraintes définissent la poésie même. Rappelées dans son Art poétique par Boileau, elles fixent des formes qui servent de cadres : odes, ballades, rondeaux, sonnets par exemple. Les adopter, c'est se conformer aux obligations qui les déterminent, rédiger un sonnet, c'est composer quatorze vers, groupés en deux quatrains et deux tercets, progresser vers une «chute» originale, mettre en place des schémas de rimes précis (marotique, italien ou élisabéthain pour tercets) par exemple.

Toutes ces contraintes formelles définissent par ailleurs les fondements mêmes du texte poétique, du moins jusqu'au XIX ème siècle : grouper les vers en strophes et adopter des rythmes particuliers (octosyllabes, alexandrins, par exemple) liés au genre choisi sont des modes d'opérer nécessaires.

...

Télécharger au format  txt (2.3 Kb)   pdf (51.1 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com