LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Ondine d'Aloysius Bertrand: Pourquoi ce texte est-il une innovation de l’écriture ?

Commentaire de texte : Ondine d'Aloysius Bertrand: Pourquoi ce texte est-il une innovation de l’écriture ?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  10 Novembre 2012  •  Commentaire de texte  •  449 Mots (2 Pages)  •  1 039 Vues

Page 1 sur 2

Introduction :

Le XIX° siècle a connu quelques courants littéraires dont le romantisme. Situé sous le régime napoléonien, ce courant littéraire était porté sur l’exaltation des sentiments, l’harmonie avec la nature, le lyrisme et un gout marqué pour le passé. Le romantisme a fait connaître plusieurs auteurs comme Alphonse de Lamartine, Victor Hugo, et aussi Aloysius Bertrand dont nous parlerons. Cet auteur et poète (1807-1841) a écrit dans Gaspard de la nuit » (1842) (un des chefs d’œuvre de la poésie en prose) un poème nommé Ondine racontant l’histoire à la fois fantastique et onirique d’une ondine demandant en mariage un homme qui la refuse.

Pourquoi ce texte est-il une innovation de l’écriture ?

Nous répondrons à cette problématique à l’aide d’une lecture analytique synthétique. Nous étudierons les axes suivants : tous d’abord la composition de ce poème et sa forme poétique puis le romantisme dans ce texte

La composition de ce poème et sa forme poétique :

Ce poème en prose est l’un des premiers à avoir était écrit sous cette forme. Malgré sa construction particulière cela reste un poème ; ont peut le voir grâce au rythme tout au long du poème, aux strophes construites, à la reprise de certains termes : Ecoute ! – écoute ! (l1 et l9), au double sens de certains mots (losanges sonores l2 qui veut en fait dire les vitraux mais ils ne sont pas sonores) et la mélodie de ce texte. En revanche il n’y a aucune rimes, un changement de narrateur ce qui n’est pas commun. Entre autre ce poème relatif aux rêves joue avec les mots, par exemple illuminées par les mornes rayons (l2-3) qui est un oxymore : les rayons tristes, l’image du « saule caduc et barbu qui pêche à la ligne » ce saule est en fait un saule pleureur qui pousse en général près des lacs. Plusieurs mots mis ensemble ce qui pourrait paraître incompréhensible : on parle d’un château

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (48.6 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com