LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'Assemblée nationale sur l'abolition de la peine de mort

Commentaire d'oeuvre : L'Assemblée nationale sur l'abolition de la peine de mort. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  29 Novembre 2014  •  Commentaire d'oeuvre  •  485 Mots (2 Pages)  •  410 Vues

Page 1 sur 2

Le discours à l’Assemblée Nationale sur l’abolition de la peine de mort ( extrait ) est une plaidoirie écrite et lu par Robert Badinter en Septembre 1981 à l’Assemblée Nationale ( située à Paris ). Robert Badinter ( né le 30 mars 1928 à Paris ) est une avocat, un homme politique français et surtout un militant. A la période de son disours sur l’abolition de la peine de mort ( la peine de mort consiste à éxecuter une personne reconnu coupable d’une infraction en vers la loi ), il était Garde des Sceaux, ministre de la Justice sous la présidence de François Mitterand.

Comment à travers son argumentation,Robert Badinter nous montre-t-il la confrontation de deux opinions opposées concernant la peine de mort tout en conservant une haute conception de l’Homme ?

Pour tenter de répondre à cette question nous nous pencherons d’abord sur la confrontation de deux opinions opposées sur la peine de mort avec la présence omniprésente de l’avis de Robert Badinter puis nous nous attarderons sur la Haute conception de l’Homme que fais les deux opinions opposés sur la peine de mort.

Robert Badinter, à travers son discours confronte deux opinions totalement opposées sur la peine de mort en utilisant la forme argumentative qui va convaincre son auditoire à partager le même avis que lui sur la peine de mort mais aussi a le persuader . Premièrement,Robert Badinter montre les raisons de l’existence de la peine de mort,au début de l’extrait quand il accuse les personnes qui ont un avis favorable à la peine de mort et donc dénonce la justice de tuer des individus “ une justice qui tue ” ; en conséquence,il souligne leurs pensées,leurs convictions : “qu’il existe des Hommes totalement coupables,c’est-à-dire des hommes totalement responsables de leurs actes” . En citant leurs avis,il présente ces personnes qui sont contre l’abolition de la peine de mort comme des individus qui pensent qu’un homme coupable ne peut pas avoir d’explication a ses actes et surtout de ne pas pouvoir être acquitter . Par la suite,l’orateur accuse leur prétention a affirmer que leur justice est juste et certaine “qu’il peut y avoir une justice sûre de infaillibilité” ; une justice ne peut être considéré comme juste,certaine et infaillible par la totalité d’une population. Puis, l’auteur de ce discours dénonce cette justice comme “une anti-justice” qui possède le pouvoir de décider la vie ou la mort d’une personne “au point de dire que celui-là peut vivre et que celui-là doit mourir ”. Enfin, Robert Badinter proclame leurs opinion qui est que la criminalité disparaîtra en exécutant les criminels “faire disparaître le crime avec les criminel” ; il souligne par ailleur leur manque de recul de la situation “ cette société croit,en dépit de l’exp

...

Télécharger au format  txt (2.8 Kb)   pdf (55.5 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com