LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire sur l'acte III, Scène 7 de la pièce de théâtre Cyrano De Bergerac d'Edmond Rostand

Recherche de Documents : Commentaire sur l'acte III, Scène 7 de la pièce de théâtre Cyrano De Bergerac d'Edmond Rostand. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  28 Mai 2012  •  1 378 Mots (6 Pages)  •  7 574 Vues

Page 1 sur 6

Cet extrait de la scène 7 de l’Acte III tiré de Cyrano de Bergerac écrit par Rostand se trouve au cœur de l’action. La scène se déroule sous les fenêtres de Roxane, Christian vient d’échouer dans sa déclaration d’amour à celle-ci et Cyrano propose de l’aider en lui soufflant les bonnes répliques. Dans la nuit, il peut enfin laisser libre cours à ses sentiments. Le public, à l’inverse de Roxane connaît le subterfuge et comprend donc les paroles à double sens de Cyrano. Celui-ci est censé jouer le rôle de Christian et pourtant ses mots semblent véritablement sortir de son propre cœur. Ainsi, succède un aveu sincère dans une tirade spontanée. Quel est l’enjeu de cette déclaration d’amour ? Dans un premier temps, nous verrons comment cette scène se transforme petit à petit en une tirade amoureuse. Puis, nous étudierons la complexité de la situation d’énonciation et enfin, nous nous demanderons comment se manifeste le trouble profond de Cyrano dans cet extrait.

Alors qu’au début de la scène Roxane semble dominer Christian, on assiste à un basculement de la situation lorsque Cyrano prend la parole. C’est Roxane qui mène le dialogue par les interrogations « Qui donc m’appelle ? »(l1), « qui, moi ? » (l3), « C’est vous ? » (l5). Roxane se permet de juger la façon de parler de Christian : « Non ! Vous parlez trop mal » (v10), « Tiens ! Mais c’est mieux ! » (v13). La déclaration d’amour de Christian commence plutôt mal. Nous assistons cependant à un renversement lorsque Cyrano prend la parole à la place de Christian. En effet, Cyrano détient le pouvoir du langage. Le dialogue prend alors l’aspect d’une tirade. Les répliques entre Roxane et Cyrano sont déséquilibrées, cela va en sa faveur. Petit à petit, les répliques de Roxane se font de plus en plus petites, Cyrano domine. Les enchaînements subtils de Cyrano à partir des quelques mots de Roxane mettent en lumière la domination de Cyrano notamment aux vers 39 : « Je vous parle, en effet, d'une vraie altitude! » à laquelle Cyrano répond par un jeu de mot : « Certes, et vous me tueriez si de cette hauteur. Vous me laissiez tomber un mot dur sur le coeur! ». Le peu de prise de parole de la jeune femme sont même interrompues : « Mais l’esprit ?... ».

Ce passage met en scène une véritable déclaration d’amour. Le lyrisme qui ressort de ce dialogue met cela particulièrement en valeur. Le cadre de la scène est romantique (pendant la nuit). Cyrano dit aux vers 29-30 « c’est qu’il fait nuit, dans cette ombre… » ou au vers 69 « …car dans la nuit qui me protège… ». La scène du balcon dans lequel se trouve la bien aimée interpellée par l’amoureux à ses pieds est un cliché du jeu amoureux. C’est ainsi que dans cette tirade amoureuse, nous retrouvons l’utilisation importante de la première personne du singulier : «mon langage », « je vais vous parler », « je ne sais », « j’ai tellement pris »…L’emploi du « je » permet également à Cyrano de faire une introspection lui permettant ainsi d’exprimer clairement ce qu’il ressent. Les nombreuses exclamations de Cyrano sont témoins de son chamboulement. Les cris d’admirations et d’amour sont exprimés par des interjections : « Les miens montent, Madame il leur faut plus de temps! » ; « Moi je ne suis qu'une ombre, et vous qu'une clarté! » ; « Quiconque est sous vos yeux! ». La ponctuation met donc en relief le lyrisme de cette scène. De même, l’expression des sensations et des sentiments tout au long de ce dialogue fait de cette scène un passage lyrique. Le champ lexical de l’amour est omniprésent : « amour », « sentiment », « je t’aime », « je vous aime », « j’ai tout aimé », « cœur » (ce mot est à 7 reprises dans le texte).

La déclaration d’amour de Cyrano montre une certaine idéalisation de Roxane par celui-ci. Nous avons en effet l’impression que le héros est en totale admiration face à elle : « Ton nom est dans mon cœur comme dans un grelot

...

Télécharger au format  txt (8 Kb)   pdf (93.1 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com