LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Chapitre 1: Alice Au Pays Des Merveilles

Compte Rendu : Chapitre 1: Alice Au Pays Des Merveilles. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  18 Mars 2015  •  10 152 Mots (41 Pages)  •  1 519 Vues

Page 1 sur 41

CHAPITRE I

Descente dans le terrier du lapin

Alice commençait à se sentir très lasse de rester assise à

côté de sa sœur, sur le talus, et de n’avoir rien à faire : une fois

ou deux, elle avait jeté un coup d’œil sur le livre que lisait sa

sœur ; mais il ne contenait ni images ni dialogues : « Et,

pensait Alice, à quoi peut bien servir un livre où il n’y a ni

images ni dialogues ? »

Alice au pays des merveilles - Descente dans le terrier du lapin

– 5 –

Elle se demandait (dans la mesure où elle était capable de

réfléchir, car elle se sentait tout endormie et toute stupide à

cause de la chaleur) si le plaisir de tresser une guirlande de

pâquerettes valait la peine de se lever et d’aller cueillir les

pâquerettes, lorsque, brusquement, un Lapin Blanc aux yeux

roses passa en courant tout près d’elle.

Ceci n’avait rien de particulièrement remarquable ; et

Alice ne trouva pas non plus tellement bizarre d’entendre le

Lapin se dire à mi-voix : « Oh, mon Dieu ! Oh, mon Dieu ! Je

vais être en retard ! » (Lorsqu’elle y réfléchit par la suite, il lui

vint à l’esprit qu’elle aurait dû s’en étonner, mais, sur le

moment, cela lui sembla tout naturel) ; cependant, lorsque le

Lapin tira bel et bien une montre de la poche de son gilet,

Alice au pays des merveilles - Descente dans le terrier du lapin

– 6 –

regarda l’heure, et se mit à courir de plus belle, Alice se dressa

d’un bond, car, tout à coup, l’idée lui était venue qu’elle

n’avait jamais vu de lapin pourvu d’une poche de gilet, ni

d’une montre à tirer de cette poche. Dévorée de curiosité, elle

traversa le champ en courant à sa poursuite, et eut la chance

d’arriver juste à temps pour le voir s’enfoncer comme une

flèche dans un large terrier placé sous la haie.

Un instant plus tard, elle y pénétrait à son tour, sans se

demander une seule fois comment diable elle pourrait bien en

sortir.

Le terrier était d’abord creusé horizontalement comme

un tunnel, puis il présentait une pente si brusque et si raide

qu’Alice n’eut même pas le temps de songer à s’arrêter avant

de se sentir tomber dans un puits apparemment très profond.

Soit que le puits fût très profond, soit que Alice tombât

très lentement, elle s’aperçut qu’elle avait le temps, tout en

descendant, de regarder autour d’elle et de se demander ce

qui allait se passer. D’abord, elle essaya de regarder en bas

pour voir où elle allait arriver, mais il faisait trop noir pour

qu’elle pût rien distinguer. Ensuite, elle examina les parois du

puits, et remarqua qu’elles étaient garnies de placards et

d’étagères ; par endroits, des cartes de géographie et des

tableaux se trouvaient accrochés à des pitons. En passant, elle

prit un pot sur une étagère ; il portait une étiquette sur

laquelle on lisait : MARMELADE D’ORANGES, mais, à la

grande déception d’Alice, il était vide. Elle ne voulut pas le

laisser tomber de peur de tuer quelqu’un et elle s’arrangea

pour le poser dans un placard devant lequel elle passait, tout

en tombant.

Alice au pays des merveilles - Descente dans le terrier du lapin

– 7 –

« Ma foi ! songea-t-elle, après une chute pareille, cela me

sera bien égal, quand je serai à la maison, de dégringoler dans

l’escalier ! Ce qu’on va me trouver courageuse ! Ma parole,

même si je tombais du haut du toit, je n’en parlerais à

personne ! » (Supposition des plus vraisemblables, en effet.)

Plus bas, encore plus bas, toujours plus bas. Est-ce que

cette chute ne finirait jamais ? « Je me demande combien de

kilomètres j’ai pu parcourir ? dit-elle à haute voix. Je ne dois

pas être bien loin du centre de la terre. Voyons : cela ferait

Alice au pays des merveilles - Descente dans le terrier du lapin

– 8 –

une chute de six à sept mille kilomètres, du moins je le

crois… (car, voyez-vous, Alice avait appris en classe pas mal

de choses de ce genre, et, quoique le moment fût mal choisi

pour faire parade de ses connaissances puisqu’il n’y avait

personne pour l’écouter, c’était pourtant un bon exercice que

de répéter tout cela)… Oui, cela doit être la distance exacte…

mais, par exemple, je me demande à quelle latitude et

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (480.1 Kb)   docx (45.8 Kb)  
Voir 40 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com